top of page
Infolettre MP header (16).png

Une solitude unique et multiple

Crédits photos: Wix



J’ai toujours aimé la solitude ; affirmation bien drôle pour commencer un texte sur la maternité gémellaire.


Ceci étant dit, c’est pourtant la vérité. Avant de connaître mon partenaire et de vivre avec lui, j’ai habité 10 ans seule et ce fût, malgré les défis financiers, une période d’apprentissage précieuse et une découverte saine de ma personne.


C’est pourquoi depuis la naissance de mes jumixtes, je vis de constantes contradictions. Ce sont de belles contradictions, mais qui me confrontent tout de même.


Rapidement, j’ai décidé de tenter de coucher mes bébés dans leur propre chambre, à 7 semaines plus exactement, même si tous les spécialistes conseillent plutôt de les garder dans la chambre avec nous jusqu’à 6 mois. J’ai senti que je ne pourrais pas donner le meilleur de mes capacités si je ne dormais aucunement. Avec la bassinette collée à notre lit dans notre petite chambre des maîtres, j’entendais leur moindre geste, respiration, babillement et je suis devenue très anxieuse, anxieuse de ne jamais dormir, anxieuse de ne jamais être seule. Ce fût l’une des meilleures décisions pour notre sommeil à tous les quatre.


Entendons-nous bien, nous vivons en logement, leur porte de chambre est à 3 mètres de la nôtre et nous avons deux caméras, mais quand c’est à mon tour de dormir, j’arrive à sombrer dans un relativement bon sommeil, j’entends leurs besoins, sans entendre chaque mouvement.


Mon anxiété a-t-elle diminué? Un peu, mais ce qui est contradictoire, c’est malgré le sentiment de relâche que l’on ressent quand ils s’endorment enfin vers 19h, je m’ennuie d’eux.


J’ai un bébé collé sur moi plusieurs heures par jour ( ils font encore leur sieste sur nous), mais je m’ennuie constamment d’eux au moment d’aller me coucher.


Une autre contradiction liée à ma solitude demeure l’incompréhension générale des autres personnes face à la vie avec des bébés jumeaux. Dois-je en vouloir à ces personnes ? Aucunement, car avant de l’expérimenter, j’étais aussi ignorante.

Or, c’est une forme de solitude qui m’atteint profondément. Par exemple, ma physiothérapeute qui me dit que je ne peux pas me retenir pour aller à la toilette et que je dois prendre mon temps une fois assise.


Ce conseil bienveillant est complètement absurde. Pour se faire, il faudrait que mes envies soient coordonnées parfaitement avec le sommeil de mes bébés. D’autres conseils du type essaie de te reposer ou dors quand bébé dort sont aussi irritants.


Je ressens même une certaine forme de solitude aux rendez-vous médicaux, les infirmières rencontrées semblent souvent moins à l’aise avec des cas de jumeaux, des petits poids, des prématurés et donnent parfois des conseils difficiles à appliquer qui créent à la longue une certaine amertume.  


Quand je suis seule avec eux, je réponds à leur besoin chaque heure: il n’y a aucune heure, jusqu’à leur coucher, que je ne réponds pas à un besoin de boire, d’hygiène, de réconfort, ou de divertissement, pourtant on cherche de l’amélioration. Quand les deux pleurent en même temps, les sentiments d’impuissance et d’injustice viennent exacerber cette solitude.

 

Finalement, chaque cas est différent, chaque famille aussi. De notre côté, nous avons reçu beaucoup d’aide financière, mais parfois j’aurais pris du temps ou une sieste en échange de l’argent.


Dernièrement, j’ai réalisé que si nous avions une urgence, nous n’avions pas une très longue liste de personnes pour s’occuper des bébés. Ça m’a frappé, j’ai toujours été très autonome et indépendante, mais avec des bébés, on devient dépendante et cette forme de solitude est la plus déchirante.


Bien que ces nouveaux défis énumérés précédemment semblent affecter notre quotidien, il n’y a pas une minute, voire une seconde que je regrette ma vie d’avant. Malgré tout, je n’ai jamais autant aimé, autant donné et autant reçu.


Maman pieuvre anonyme


 

Si vous désirez rejoindre notre communauté de parents de jumeaux et triplés, Mamans Pieuvres vous propose deux groupes privés sur la plateforme Facebook:


Pour les papas: Papas Pieuvres Squad





Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
bottom of page