En-tête du site web (8).png

Les différents types de grossesses gémellaires et multiples.

Afin de vous retrouver dans le monde complexe des grossesses gémellaires et multiples, nous vous présentons les différents types de jumeaux et de triplés. 

Les deux types de jumeaux les plus communs sont ceux qui sont identiques (monozygote, qui proviennent d’un seul ovule fécondé) ainsi que les jumeaux dits fraternels (dizygote, qui proviennent de deux ovules fécondés). Puisque les jumeaux dizygotes sont le résultat de la fertilisation de deux ovules par un spermatozoïdes différents, ces derniers ne partagent que la moitié de leurs gênes, comme un frère ou une sœur qui sont nés d’une grossesse singleton.

La terminologie associée à une grossesse multiple peut sembler complexe. Dans le ventre de la mère, le bébé grandit dans son utérus. Le placenta se fixe à la paroi de l'utérus et a pour fonction de fournir des nutriments au fœtus ainsi que d'éliminer les déchets. Le bébé est relié au placenta via le cordon ombilical. Ce dernier baigne dans un sac rempli de liquide qui est entouré d’une fine membrane appelée l'amnios. On y retrouve également une deuxième membrane qui s'appelle le chorion et qui entoure le sac amniotique.

L'équipe de Mamans Pieuvres tient à remercier la Dre. Audrey Ann Labrecque, MD. CM, FRCSC Obstétricienne-Gynécologue, Fellow en Médecine Foeto Maternelle à l’Université de Calgary pour sa contribution à cette page ainsi que le conseil international des organisations de naissances multiples (ICOMBO). 

1
1

press to zoom
2
2

press to zoom
22
22

press to zoom
1
1

press to zoom
1/22

LES TYPES DE JUMEAUX

1- JUMEAUX DIZYGOTES 

Les jumeaux dizygotes (DZ, fraternels) se produisent lorsque deux ovules sont libérés lors d'une seule ovulation et sont fécondés par deux spermatozoïdes différents. Ces deux ovules fécondés s'implantent ensuite indépendamment dans l'utérus. Les jumeaux DZ partagent environ 50 % de leurs gènes, ce qui correspond au même type de relation génétique que les frères et sœurs non jumeaux (d'où le terme fraternel). C’est ce qu’on appelle une grossesse dichorionique-diamniotique (di-di):
 

Ce processus est le même pour les grossesses multiples d’ordre supérieur (Ex: Les triplés trizygotes proviennent de trois ovules qui ont chacun été fécondés par un spermatozoïde différent, tandis que les quadruplés quadrizygotes proviennent de quatre ovules différentes.)

2- JUMEAUX MONOZYGOTES

Les jumeaux monozygotes (MZ identiques) se développent lorsqu'un ovule est fécondé par un seul spermatozoïde qui, les deux premières semaines suivant la conception, se divise en deux.

 

Même si chacun de vos jumeaux ont le même ADN de départ, ils ne seront pas 100% identiques physiquement ou génétiquement, dû aux mutations des gênes qui peuvent se produire à travers le temps, incluant d’autres facteurs environnementaux qui forment chaque individu. 

 

Il existe trois (3) types de grossesses monozygotes. 

TEST DE ZIGOSITÉ
 

Avez-vous remarquez que les jumeaux monozygotes (identiques) peuvent avoir chacun leur placenta et leur sac?  Il est donc impossible de différencier une grossesse dizygote avec deux fœtus de même sexe d’une grossesse monozygote dichorionique-diamniotique.

Pour confirmer que vos bébés sont identiques, il faut effectuer des tests génétiques. Il s’agit d’un kit pour récolter la salive ou un bâtonnet que l’on gratte dans les joues de bébé. Si les bébés sont du même sexe et qu’ils ont chacun leur placenta (chorion), ils pourraient être identiques : seul un test génétique le déterminera.

LES TYPES DE TRIPLÉS

Les grossesses d’ordre supérieurs (triplés et plus) peuvent être tous identiques, tous fraternels ou une combinaison des deux (ex: une paire de jumeaux identiques et un troisième bébé qui se retrouve à être un jumeau fraternel. De manière générale, on retrouve environ 6 combinaisons de triplés. 

1- TRIPLÉS MONOCHORIONIQUES

 

Ces triplés sont tous des jumeaux monozygotes et de facto ils partagent le même placenta. ​Il existe trois (3) types de grossesses monochorioniques (trois combinaisons possibles):

5.png
6.png
7.png

2- TRIPLÉS DICHORIONIQUES

 

À eux trois, ces triplés ont un total de deux placentas. Il y a donc une paire de jumeaux identiques de même sexe à l'intérieur de ce trio. ​Il existe deux types de grossesses dichorioniques:

8.png
9.png

3- TRIPLÉS TRICHORIONIQUES

 

Ces triplés ont la particularité d'avoir chacun leur placenta. Ce sont tous des jumeaux fraternels (comme trois frères/soeurs nés séparemment). Il existe un seul type de grossesse trichorionique:

10.png

AUTRE TYPES DE JUMEAUX

En plus des jumeaux identiques et fraternels, il existe des types de jumeaux extrêmement rares. Ils sont donc ce qu'on qualifie d'exception à la règle:  

 

  • JUMEAUX MIROIRS

Ces jumeaux identiques ont certaines caractéristiques physiques en commun. Ces similitudes se reflètent simplement sur les côtés opposés de leur corps. Par exemple, une tache de naissance similaire peut se manifester sur le côté gauche d'un jumeau et sur le côté droit de l'autre. Les traits du visage tels que les fossettes peuvent se trouver sur les côtés opposés du visage.

 

Environ un quart de tous les jumeaux identiques peuvent être des jumeaux miroir. Dans certains cas, un jumeau miroir peut avoir un situs inversus qui signifie que ses organes internes (tels que le cœur, le foie, les poumons ou l'estomac) sont situés du côté opposé de leur cojumeau.

  • JUMEAUX SIAMOIS
     

Ces jumeaux sont fusionnés ensemble. C'est une grossesse très rare. Il s’agit essentiellement d’une grossesse monochorionique-monoamniotique (un seul placenta, un seul sac amniotique) mais les fœtus sont fusionnés​.

  • JUMEAUX SESQUIZOTES 

 

Ces jumeaux sont issus d'un même ovule fécondé simultanément par deux spermatozoïdes. Ce troisième type de jumeaux est extrêmement rare. Ces jumeaux sont semi-identiques car ils partagent 100% de l’ADN maternel mais un pourcentage variable du côté paternel. Ils partagent certaines caractéristiques de jumeaux identiques et certaines caractéristiques de jumeaux fraternels et sont donc appelés jumeaux semi-identiques.

  • JUMEAUX CHIMÈRES

Ces jumeaux ont des chromosomes mixtes. Se produit lorsque deux spermatozoïdes fertilisent deux ovules différents qui fusionnent par la suite et produisent des individus avec des ensembles de chromosomes différents (chromosomes mixtes). On pourrait attribuer ce phénomène lorsque des placentas fusionnent, provoquant un mélange au niveau des circulations. Ce type de jumeaux est très rare, et moins de 25 cas ont été recensés jusqu’à présent.

 

Dans certain cas, il est donc possible que des jumeaux identiques soit mixte (garçon et fille). Un suivi est nécessaire en génétique car une mutation chez les bébés mâles peuvent survenir, notamment lorsqu'un des bébés mâles perd un chromosome Y et se développe ensuite en femelle. Une anomalie chromosomique connue sous le nom de syndrome de Turner affecterait la femelle; les symptômes peuvent inclure une taille extrêmement courte, des problèmes de puberté ou des problèmes auditifs par exemple.

  • JUMEAUX ISSUS DE LA SUPERFÉCONDATION

Ces jumeaux ont des pères différents. Cela se produit lorsque la mère libère plus qu’un ovule et qu'elle a des rapports sexuels avec deux partenaires pendant sa période fertile. Un ovule est fécondé avec le sperme d'un partenaire et l'autre avec le sperme du deuxième partenaire. Ces types de jumeaux sont toujours fraternels ou dizygotes.

  • JUMEAUX ISSUS DE LA SUPERFÉTATION
     

Ces jumeaux ont des dates de conception différentes, de sorte que les bébés peuvent être de tailles très différentes. Ce phénomène se produit lorsqu'une femme ovule plus d'un ovule, mais que les œufs sont libérés à des moments différents, parfois jusqu'à 24 jours d'intervalle. Des jours ou des semaines peuvent séparer les naissances. Dans certains cas, les naissances de jumeaux peuvent être séparées de plusieurs semaines ou mois en raison de intervention médicale délibérée. C'est ce qu'on appelle la naissance d'intervalle.

L'équipe tient à remercier le Conseil international des organisations de naissances multiples (ICOMBO) pour leur recherche et leurs ressources sur ce sujet.

Trucs et astuces (1).png

Les  jumeaux identiques sont des donneurs d'organes parfaitement compatibles et nécessitent donc beaucoup moins d'immunosuppression post-transplantation que les jumeaux fraternels et ont de meilleures chances de survie à long terme.

Puisque de nombreuses maladies ont au moins une composante génétique à leur origine, le diagnostic d'une maladie chez un jumeau signifie que le co-jumeau est à risque accru de cette maladie, particulièrement chez les jumeaux identiques.

L’évaluation de la probabilité que la mère, ou des parentes proches, donne naissance à d'autres paires de jumeaux. En effet, à de rares exceptions près, seuls les jumeaux fraternels sont héréditaires, principalement par la lignée maternelle.

Aider à comprendre les différences physiques et comportementales et les similitudes entre les jumeaux.

Aider à définir les relations sociales et à reconnaître les jumeaux en tant qu'individus. Cela peut également diminuer le stress émotionnel lié à l'incertitude quant à l'identité génétique des jumeaux lorsqu'ils sont interrogés sur la zygosité par la famille, les amis, les enseignants et les étrangers.

L'identification d'une maladie génétique chez un jumeau identique est susceptible de conduire à une détection précoce chez l'autre et peut améliorer les résultats de santé tout en réduisant les coûts de traitement et de prise en charge.

Une connaissance inexacte de la zygosité affecte les résultats et les conclusions de la recherche médicale impliquant des jumeaux, de sorte que sa détermination fait gagner du temps précieux pour leur santé et celle de maman. 

L'IMPORTANCE DE CONNAÎTRE LA CHORIONICITÉ DE SES JUMEAUX

 

La chorionicité elle, de son côté, est tout simplement le nombre de placentas (ou chorion) présents pendant la grossesse gémellaire ou multiple. 

La chorionicité, plutôt que la zygosité, est le principal déterminant de l'issue des grossesses gémellaires. En effet, les jumeaux monochorioniques sont plus à risque de complications que les jumeaux dichorioniques. Ces complications comprennent:

L'enchevêtrement des cordons

Le syndrôme transfusé transfuseur (STT)

La séquence anémie-polycythémie gémellaire (TAPS)

Le retard de croissance intra-utérin (RCIU)

Le jumeau cardiaque (TRAP)

La mauvaise classification des jumeaux n'est pas rare. Dans une étude parue au Japon en 2017, les chercheurs ont découvert qu'environ 30 % des jumeaux monozygotes étaient classés à tort comme jumeaux dizygotes, principalement par les obstétriciens. En revanche, le pourcentage de jumeaux dizygotes étant catégorisé par erreur comme des jumeaux monozygotes étaient plus faibles.

Les conséquences d'un diagnostic erroné du type de grossesse gémellaire au cours du premier trimestre peut conduire à un suivi inadéquat (ex : absence d’évaluation aux deux semaines) de la santé des bébés et de la maman. Il est donc primordial de déterminer la chorionicité de manière précoce pendant la grossesse afin d’effectuer le suivi médical de manière approprié. Visitez notre page SANTÉ PRÉNATALE afin d'en apprendre davantage sur le suivi médical et les complications de grossesses.

Si vos jumeaux de MÊME SEXE avaient chacun leur placenta (ou vous n’êtes pas certains à 100%), nous vous recommandons de les faire tester! Les tests génétiques sont généralement effectués en prélevant un échantillon buccal qui est ensuite envoyé par la poste.

L'IMPORTANCE DE CONNAÎTRE LA ZYGOSITÉ

Chez les jumeaux, la zygosité fait référence au degré de similitude génétique au sein de chaque paire (monozygotes VS dizygotes). Le fait de connaitre la zygosité de vos jumeaux est primordiale, notamment pour des considérations médicales, personnelles, financières, scientifiques, juridiques et éthiques. En voici quelques exemples :

OUTILS TÉLÉCHARGEABLES

Diagramme zygosité MP.png

pour télécharger notre diagramme pour vous aider à déterminer la zygosité de vos jumeaux.

Original on Transparent.png

Des jumeaux mono-di de sexe différent, c'est rare mais sa existe! Écoutez le témoignage de Karine sur notre chaîne vidéo!

Des triplées mono-di nées à 26 semaines extrêmement rares! Écoutez le témoignage d'Aliona de l'équipe de Mamans Pieuvres.

LIENS INTÉRESSANTS À CONSULTER:

Source: Orchid PRO-ADN

Source: Multiple Birth Canada

Source: ICOMBO

Sources :