top of page
About (19).png

L'expression du lait maternel et le maintien d'une bonne production.

Le tire-allaitement est utilisé lorsque la maman ne veut pas ou ne peut pas faire une mise au sein avec son bébé. Cela consiste à utiliser un tire-lait électrique ou manuel qui permettra d'exprimer son lait et par la suite de le donner au bébé à l’aide d’un biberon ou par gavage. 

Plusieurs mamans choisissent l’option de faire du tire-allaitement exclusivement (TAE) aussi par choix personnel, que ce soit par l’inconfort/malaise d’allaiter au sein ou le fait de pouvoir avoir de l’aide de papa pour donner des biberons. Les raisons de tirer son lait peuvent varier d'une personne à l'autre. Des bébés prématurés, une montée de lait tardive, des blessures aux mamelons causées par une mauvaise prise, ne pas savoir combien le bébé boit au sein (stress pour la maman) ne sont que des exemples souvent entendus.

Il est vrai que le tire-allaitement exclusif n’est pas de tout repos et requiert beaucoup de temps et d'efforts (ex: gestion des biberons, la conservation du lait, la stérilisation des contenants, avoir une bonne hygiène de tirage, etc.) Une bonne organisation est de mise comparativement à l’allaitement au sein, mais si cette option s'avère à être la meilleure dans votre situation, tout est possible. Il ne faut jamais oublier que nous sommes toutes différentes: il est donc primordial de s'écouter le plus possible! 
 

L'équipe de Mamans Pieuvres tient à remercier Amanda Camacho, infirmière clinicienne depuis 2010 aux soins intensifs néonataux à l’Hôpital de Montréal pour enfants. Amanda est consultante en lactation depuis 2019 après avoir complété sa formation de l’IBLCE. L'équipe tient aussi à remercier Shanel Yu pour son immense collaboration. 

Q&R SUR LE TIRE-ALLAITEMENT DES JUMEAUX ET TRIPLÉS

1-Puis-je tirer mon lait avant l'accouchement ?

Il n’est pas conseillé de tirer son lait pendant la grossesse, certainement pas avant 38 semaines car cela peut provoquer un accouchement précoce. Puisque les grossesses gémellaires et multiples sont des grossesses à risque, il est nécessaire d’en parler avec votre médecin avant de le faire.

2- Avez-vous des conseils pour l'expression du lait?
 

Tout d’abord, la phase du colostrum est présente les 2 à 4 premières journées la plupart du temps, mais elle peut se prolonger dans certains cas. Si les bébés sont prématurés et ne peuvent pas prendre le sein, il sera plus facile et efficace de récupérer le lait avec l’expression manuelle. Il faudra rajouter le tire-lait dès la première journée pour faire une stimulation avec la succion. Les sensations de tétée et de la succion aident à augmenter les hormones de prolactine et d’ocytocine dont nous avons besoin pour produire du lait. Si c’est possible, il faudrait mettre les bébés le plus souvent au sein.

Après l'arrivée de la montée laiteuse et une fois que la transition du lait mature s’est produite, on doit encourager les mères à continuer d’utiliser leurs mains pour se masser les seins et aider à l’expression pendant le tire allaitement. De cette manière, on essaie de reproduire le bébé au sein. Oui, il y a la succion du tire-lait, mais quand le bébé boit au sein, il utilise aussi sa mâchoire et ses mains pour boire. Si on omet l’utilisation de nos mains, il pourrait rester une quantité importante de lait dans les seins qui ne sera pas exprimée.

3- Comment faire pour maintenir une production adéquate?

On peut avoir recours à des stratégies comme des expressions/tétées très fréquentes et efficaces. Aussi, il faudra utiliser des méthodes pour augmenter l’ocytocine (l’hormone de l’amour) qui est responsable de la production du lait. Cette hormone est libérée lors d’un orgasme. Donc pour la reproduire, il faut avoir un environnement de relaxation, d’intimité, de calme et rempli d’amour. 

Voici quelques exemples pour vous aider à stimuler l’ocytocine (surtout lors d’une session de tire-allaitement) :

  • Faire beaucoup de peau à peau avec vos bébés, les regarder et sentir leur odeur;
     

  • Passer le plus de temps possible auprès de vos bébés;
     

  • Faire un peu de relaxation;
     

  • Écouter un enregistrement de méditation (téléchargez notre méditation audio version Mamans Pieuvres!);
     

  • Mettre des débarbouillettes chaudes sur vos seins ou un sac magique sur le cou et les épaules;
     

  • Visionner une vidéo de vos bébés qui émettent de petits bruits.
     

  • Il est important de passer le plus temps avec les bébés, particulièrement lors des sessions de tire-allaitement puisque cette proximité a un impact sur la production de lait.
     

  • Pour les mamans qui sont séparées de leurs bébés aux soins intensifs, apportez-vous une doudou avec leur odeur.

4- Avez-vous des recommandations face au tire-lait?

Pour aider la production de lait quand la mise au sein n’est pas possible, il est suggéré d’utiliser un tire-lait électrique double de grade hospitalier. Il est considéré comme étant le plus efficace pour bien établir la production lactée, particulièrement au début. Il est aussi possible d’acheter son propre tire-lait. Par ailleurs, il est nécessaire d’être plus vigilante avec ce dernier puisqu’il a le potentiel de s’user plus facilement et ainsi s’avérer moins efficace. 

Je vous invite à visionner la technique de massage avec l'utilisation du tire-lait de l'école de Médecine Stanford.

5- Puis-je me préparer d'avance si je désire allaiter mes jumeaux et triplés, ou tout simplement leur donner mon lait?

Bien qu'il n’y ait pas de préparation particulière à faire au niveau de notre corps, voici quelques points importants à retenir:

  1. Se préparer mentalement à ce que la maman ne puisse pas prendre ses bébés sur elle (ex : des bébés qui nécessitent des soins médicaux) dans les premiers moments après leur naissance.
     

  2. Exprimer son lait (le colostrum) et savoir comment le faire manuellement dans la première heure après l’accouchement (si la mise au sein n’est pas possible).
     

  3. Continuer d’exprimer son lait 8 fois par jour pour des jumeaux et triplés (lorsque la mise au sein n’est pas possible). On veut stimuler le corps de la maman comme si les bébés étaient au sein, donc on veut augmenter la demande pour produire davantage. 
     

  4. Dans les premières 24h, commencer à utiliser le tire-lait tout en continuant l’expression manuelle jusqu’à la montée laiteuse.
     

  5. Si après les premières sessions de tire-lait, il n’y a toujours pas de grandes quantités, il ne faut pas se décourager et il faut continuer de tirer son lait. C’est comme si on passait une commande de la quantité du lait désiré, mais la livraison ne se fera que de 3 à 5 jours post accouchement. Donc, il faut faire la mise au sein ou le tire-allaitement pendant les premiers jours de vie des bébés pour voir une augmentation dans notre production de lait.
     

  6. Avoir de la persévérance et de la patience.
     

  7. Tenir une routine régulière et être constante. S’il y a un changement dans la routine, par exemple si on fait une demande plus élevée (tirer son lait 10 fois par jour), l’augmentation de la production peut prendre jusqu’à 3-5 jours à venir. Donc, il est important d’effectuer ce changement pendant plusieurs jours et non seulement une journée. 

Suggestions de ressources: L'art de l'allaitement maternel par la Ligue Leche ainsi que la page sur l'allaitement de l'école de Médecine Stanford (en anglais).

LES INDISPENSABLES

à se procurer pour débuter votre aventure de tire-allaitement.

12.png
15.png
Visuel page accouchement césarienne tire allaitement.png
16.png
14.png

INTRODUCTION AU TIRE-ALLAITEMENT EXCLUSIF

Comme on le sait très bien, les jumeaux et les triplés arrivent souvent beaucoup plus tôt que prévue. On aimerait bien évidemment les garder au chaud le plus longtemps possible, mais la réalité est souvent bien différente! Si vos jumeaux sont de grands prématurés, il est possible qu'ils aient beaucoup de difficulté à prendre le sein, se fatiguent vite et éventuellement perdent trop de poids. La stimulation des seins avec un tire-lait de grade hospitalier est de mise pour démarrer une bonne production.

MODE HORMONAL VS MODE AUTOCRINE 

Au tout début, le corps est en mode hormonal, ce qui veut dire que le lait se produit via la stimulation des hormones (la prolactine et l’ocytocine) qu’on sécrète naturellement en grande quantité dans les premières semaines de post-partum (le fameux 0-3 mois).

La production de lait est propre à chaque femme mais il est vrai qu'il existe des galactogènes qui peuvent augmenter votre production. Cependant, ceux-ci ne devraient pas être pris en continu puisque le corps finira par s’habituer et les effets en seront grandement diminués. La clé d'une bonne production, c'est la stimulation régulière ! 

Les premiers mois, il est recommandé de tirer entre 8 à 12 fois par 24h pendant 20 à 30 min chaque sein. Cela signifie de tirer toutes les 3 heures au minimum le jour et 4h maximum la nuit. Oui, il est difficile de se lever la nuit pour tirer, mais sachez que c’est le tirage le plus important puisque c’est entre 1h et 5h le matin qu’on produit le plus de lait. Il faut comprendre ici qu’on cherche à reproduire un horaire comme si les bébés étaient au sein.

 

On indique qu’il est préférable de suivre un horaire à heure fixe pour maintenir une bonne production mais avec des multiples, vous pouvez vous simplifier la vie en tirant toujours après les boires par exemple.

Lorsque la production se stabilise vers 3 mois, c’est à ce moment que le corps passe en mode autocrine :  le taux d’hormone diminue et la production de lait est reliée directement au drainage des seins. On doit donc indiquer au corps la quantité de lait qu’il doit produire en les vidant régulièrement. Il est donc primordial de tirer fréquemment et rigoureusement pendant les trois premiers mois.​

MISE AU SEIN ET TIRE-ALLAITEMENT

Si vous désirez également donner le sein, mieux vaut attendre 6 à 8 semaines avant de commencer à tirer puisque la lactation doit s’adapter à vos bébés et celle-ci va se stabiliser.

 

Ensuite, vous pourrez commencer à instaurer une tétée fictive avec votre tire-lait (au moment de la journée qui vous conviendra le mieux) et vos seins vont finir par comprendre de produire à ce moment-là. Vous serez en mesure de stocker un peu de lait ou bien de tirer le sein non bu après une tétée (c’est le même principe si vous recommencez à travailler et désirez continuer à tirer votre lait avant le retour au travail).

L'HORAIRE DE TIRAGE

Une session de 20 minutes est le minimum de temps à tirer pour donner l’ordre à votre corps de produire du lait, même si le lait ne coule plus! Plusieurs femmes ont plusieurs réflexes d’éjection pendant le tirage (exemple : réflexe d’éjection au début, à 10 minutes, 18 minutes et un dernier à 29-30 minutes). 

 

Voici un exemple de routines de tirage:
 

  • 7 à 8 tirages par jour : 23h-3h-6h-9h-12h-15h-18h-20h ou 23h-2h-5h-8h-11h-14h-17h-20h

  • 6 tirages par jour : 23h-5h-9h-13h-17h-20h

  • 5 tirages : 23h-5h-13h-17h-20h

  • 4 tirages : 23h-6h-12h-18h

  • 3 tirages : 23h-7h-15h

Il existe la technique du power pumping qui permet d’augmenter sa production. Il faut tirer son lait 20 minutes, faire une pause de 10 minutes, tirer son lait 10 minutes, faire une autre pause de 10 minutes et tirer une dernière fois son lait 10 minutes. Les effets peuvent se ressentir 3 jours plus tard, l'idéal est de le faire occasionnellement. 

LE TEMPS DE CONSERVATION

Deux tirages différents peuvent être mélangé, mais le lait doit avoir la même température : mettre au moins 1h au frigo avant de mélanger, ne retenir que la date la plus ancienne pour le temps de conservation. Dans le réfrigérateur, il y a une couche de graisses qui se forme sur le dessus du lait (ce qui est tout à fait normal). Lorsque vous le sortez du frigo, il suffit de le secouer pour que le lait devienne homogénéisé et prêt à être chauffé! 

Consultez notre tableau aide-mémoire sur le temps de la conservation du lait. Nous vous invitons à l'imprimer et à le coller sur votre frigo ou encore à le sauvegarder dans votre téléphone. 

Visuel outil pour site web (14).png

LA PARTICULARITÉ DES LIPASES

La lipases est une enzyme qui digère les matières grasses. Si votre lait contient beaucoup de lipases, il est possible que celui-ci sente mauvais après quelques jours au frigo ou lors de la décongélation. Ne vous inquiétez pas: le lait est toujours bon à consommer, même si la senteur et le goût peuvent être nauséabonde (goût de vomi).


Avant de congeler de grandes quantités de lait maternel, il serait bon de s’assurer que vos bébés tolèrent les lipases. Congelez quelques sacs de lait et décongelez le tout après environ 3 semaines. Toutefois, il faut savoir que le lait peut contenir des lipases n’importe quand au courant de l’allaitement. 
 

Il est possible de prévenir les lipases en faisant frémir votre lait. Cela neutralise et désactive l'enzyme dans le lait. Voici la marche à suivre:


1- Exprimez votre lait.

2- Faites-le immédiatement frémir à 60°C (l'utilisation d'un thermomètre est l'idéal).

 

3- Retirez votre lait du feu lorsqu’il y a quelques petites bulles qui apparaissent.

4- Faites-le refroidir rapidement (sous l'eau du lavabo ou bain d’eau froide) avant de le congeler. 

Si vous avez déjà du lait contenant des lipases à la maison et que votre bébé le refuse, il est possible de rajouter des gouttes de vanille sans alcool pour masquer le goût. Vous pouvez aussi toujours camoufler votre lait dans des recettes.

L'ENTRETIEN

Pour le tire-lait, il est nécessaire de stériliser toutes les pièces seulement à l’achat du matériel. Par la suite, seul un lavage à l’eau chaude et savon est nécessaire. Pour éviter trop de nettoyage, vous pouvez mettre vos téterelles dans un contenant, puis les placer dans le réfrigérateur entre les tirages et laver le tout une fois par jour. Autrement, il suffit de bien laver et de laisser égoutter.

 

Si vous n’avez pas un tire-lait à circuit fermé, il est possible qu’il y ait de l’humidité qui s’accumule dans votre tubulure, vous pouvez laisser en marche votre tire-lait en pompant dans le vide pour que l’humidité disparaisse. Lorsque vous lavez les tubulures, vous pouvez soit les accrocher ou bien les assécher le plus possible en les faisant tourner, tel un hélicoptère ou un lasso.

LES POSITIONS

Voici des idées de positions si vous devez tirer votre lait et donner les biberons au même moment:
 

  • Chaque bébé dans la chaise haute, le dossier penché;

  • Chaque bébé dans un coussin d’allaitement de chaque côté de soi;

  • Les bébés dans un transat et le tire-lait branché devant soi. 

Trucs et astuces (1).png

SOULAGER LES ENGORGEMENTS ET LES MASTITES

  • Vérifiez avant tout la taille de vos téterelles et assurez-vous de bien suivre votre horaire de tirage pour bien vider vos seins (lorsque vous êtes engorgées, il est important de bien tirer aux 3 heures).

  • Mettez de la chaleur avant de tirer votre lait, cela aidera à bien drainer vos seins. Évitez d’en mettre entre les tirages, car la chaleur augmente le flux sanguin et ceci augmentera l’inflammation. 

  • Mettez du froid (type icepack) ou bien des feuilles de chou (refroidies au frigo) ENTRE les tirages, cela aide à soulager et diminuer l’inflammation.
     

  • Prenez des tylenols et des advils sans problème en suivant les posologies et avec l'accord de votre pharmacien.
     

  • Évitez les brassières qui compriment votre poitrine car elles peuvent faire augmenter les engorgements. L'idéal est de laisser le plus possible votre poitrine à l'aire libre!
     

  • Demandez à votre pharmacien pour des produits naturels qui préviennent l’engorgement telle que la lécithine de soja (vendue en pharmacie). La bonne posologie aiderait à bien vider les canaux lactifères (ne stimule pas la production).
     

  • Utilisez la technique du verre d’eau chaude sans pour autant stimuler! Regarder la vidéo de cette technique juste ici.

  • La mastite affecte souvent un sein, mais peut aussi survenir sur les deux seins.
     

  • Suivez les mêmes recommandations que l’engorgement en appliquant chaud et froid.
     

  • Massez vos seins ... (oui ça fait mal), mais c’est pour le mieux!

  • Si après 24h de fièvre il n’y a aucune amélioration, il serait préférable que vous consultiez un médecin: il se pourrait que vous ayez besoin d’antibiotiques.

UN SEVRAGE TOUT EN DOUCEUR

Un sevrage de tire-allaitement est différent d’un sevrage d’allaitement traditionnel. Avec l’allaitement au sein, la production diminue naturellement avec le bébé qui tète de moins en moins souvent vu l’introduction d’aliments solides ou de lait de vache. Un sevrage devrait se faire graduellement pour éviter les engorgements et les mastites: il ne faut jamais arrêter d’un coup sec, afin d'éviter une mastite par exemple.

Le temps d’un sevrage est influencé par le nombre et la durée des tirages que vous effectué présentement, incluant votre historique en matière d’engorgements ou de mastites. Autrement dit, c'est variable auprès de chaque femme.  Afin de terminer votre expérience de tire-allaitement en douceur, il faut diminuer la demande de lait pour que la production diminue du même coup. Voici quelques trucs pour y parvenir:
 

  • Assurez vous que vos bébés acceptent bien une autre forme de lait (lait 3,25% ou lait commercial) ​
     
  • Réduisez le nombre de tirage graduellement : passer de 7 à 6, 5, 4 tirages par jour en les espaçant dans votre 24h, pour finalement en arriver à 3 tirages par jour (aux 8 heures).

 

  • Le plateau qui risque d'être le plus difficile à sevrer est celui de 3 à 2 sessions puisque vous passerez de 8h00 à 12h00 entre les tirages. Allez-y plus lentement avec des sauts de 1 heure les premiers jours selon votre confort, afin d’atteindre 12 heures entre les 2 sessions restantes.

 

  • Pour ce qui est du plateau de 2 à 1 tirage, priorisez celui que vous voulez garder (celui du réveil ou celui avant le coucher) en réduisant uniquement le temps de celui que vous voulez éliminer.
     

  • Si vous diminuez de plus en plus le nombre de tirages, vous pouvez augmenter la durée de vos sessions afin de bien vider vos seins. Éviter le plus possible l’engorgement en suivant les conseils mentionnés ci-haut.
     

  • N'hésitez pas à consulter un professionnel comme une conseillère en lactation pour cette transition.

Finalement, soyez patiente envers vous-même ! N'oubliez pas que les hormones auront aussi leur rôle à jouer. Il est normal de ressentir une panoplie d'émotions lors d’un sevrage d’allaitement.

Publicité cours en ligne écran (8).png
indispensables
TIRE PREMAS

Découvrez les différents témoignages de mamans de jumeaux et triplés sur la façon de nourrir leurs bébés.

Pour allaiter des multiples, il est important d'avoir et de maintenir une bonne production. Consultez notre page sur l'allaitement double et triple.

LIENS INTÉRESSANTS À CONSULTER:

Source: Medela

Source: Groupe Facebook

avec l'équipe de Sein-Biose

bottom of page