124622504_3528645037197047_9699476941180

SANTÉ PRÉNATALE

Les soins préventifs et l'activité physique pendant votre grossesse gémellaire.

Il est fréquent que les bobos de grossesses arrivent très tôt lorsque nous fabriquons plus qu'un bébé en même temps. Des traitements auprès de professionnels reconnus pourraient vous aider grandement à soulager votre douleur ou estomper certains symptômes que vous éprouvez pendant la gestation. De plus, certains soins pourront préparer votre corps lors du grand jour, et ce peu importe si vous accouchez par voie basse ou par césarienne. Qu'en est-il de l'activité physique pendant une grossesse à risque? Est-ce que l'entraînement est possible et si oui sous quelles conditions? Découvrez également les bienfaits du yoga prénatal, une belle option pour les mamans enceintes de jumeaux et triplés.

Conseils pour traiter les symptômes de grossesse les plus fréquents.

Ostéopathie et grossesse multiple.

Des conseils sur l'entraînement pendant une grossesse gémellaire.

Session de yoga prénatal et détente audio à télécharger. 

Physiothérapie: la rééducation périnéale pendant votre grossesse.

Questions et réponses avec une acupunctrice formée en obstétrique.

Idées d'activités physiques simples et sécuritaires.

SYMPTÔMES DE GROSSESSE ET TRAITEMENTS

1517591419687.jpg

Lydia Cyr 

Pharmacienne chef

SYMPTÔME 1 - LES NAUSÉES ET VOMISSEMENTS

Les nausées et vomissements font partie des symptômes les plus fréquemment rapportés en début de grossesse (débutent généralement entre la 4e et la 9e semaine). Ils sont rares passé la 20e semaine de grossesse. L’augmentation des taux de certaines hormones expliquerait ces symptômes chez la femme enceinte. Ils sont plus fréquents lors d’une première grossesse, chez les adolescentes, chez les femmes ayant un indice de masse corporelle élevé ainsi que lors des grossesses multiples (augmentation de la masse placentaire).

La forme la plus sévère de nausées et vomissements persistants, appelée l’hyperemesis gravidarum, est accompagnée d’une perte de poids, de déshydratation et de perturbation du bilan sanguin. Jusqu’à 2% des femmes enceintes en souffriraient. Cet état nécessite une consultation rapide avec le médecin et constitue la principale cause d’hospitalisation lors du premier trimestre. Le pharmacien peut prendre en charge le traitement des nausées/vomissements reliés à la grossesse et effectuer les prescriptions nécessaires.

CONSEILS

On peut débuter par de simples modifications des habitudes de vie, avant d'essayer d'autres types de traitements:

 

  • manger légèrement avant le lever du matin (ex. : des biscottes, des craquelins ou du pain grillé);

  • sortir lentement du lit;

  • se reposer;

  • éviter de rester longtemps sans manger;

  • manger plus souvent et en plus petites quantités (plusieurs petits repas et collations);

  • manger des aliments appétissants;

  • éviter les aliments gras, épicés et les boissons froides, acides ou sucrées;

  • boire entre les repas plutôt que pendant les repas;

  • cesser temporairement la multivitamine prénatale contenant du fer et la remplacer par de l’acide folique seule.

TRAITEMENTS POSSIBLES

​Acupuncture:

  • Point P6 à l’intérieur du poignet pourrait être bénéfique chez certaines patientes. 

Hypnose/Méditation:

 

  • Pourrait être utilisé comme traitement complémentaire.
     

Gingembre:

 

  • Le gingembre a été prouvé efficace pour le soulagement des nausées et vomissements. Par contre, les produits naturels contenant du gingembre pouvant être contaminés, il est préférable de l’utiliser comme épice ou aromate dans l’alimentation.

 

Dimenhydrinate (Gravol):

 

  • Son utilisation est sécuritaire en grossesse. Cause de la somnolence et une sécheresse de la bouche. Disponible en comprimés ou suppositoires, derrière le comptoir du pharmacien. 
     

  • Dosage : 50mg a 100mg aux 4h à 6h (maximum 400mg par 24h).


 

Doxylamine 10mg/Pyridoxine10mg (Diclectin):

 

  • Efficace et sécuritaire pendant la grossesse. Comprimé à libération retardée, agit donc avec un délai. Doit être pris de façon régulière. Une fois le soulagement atteint, réduire les doses graduellement. Associé à de la somnolence/bouche sèche.

 

  • Dose de départ : 1 comprimé le matin, 1 comprimé l’après-midi et 2 comprimés au coucher (dose peut être augmentée à 8 comprimés par jour au besoin)

SYMPTÔME 2 - LE REFLUX

Le reflux est fréquent pendant la grossesse (jusqu’à 80% des femmes enceintes) et peut se produire à tous les trimestres. Les symptômes les plus souvent rencontrés sont les brûlures d’estomac, la régurgitation, l’indigestion et les nausées. Ces derniers se résolvent après l’accouchement. Bien que les manifestations du reflux aient un impact défavorable sur la qualité de vie de la future maman, elles ne sont généralement pas dangereuses, autant pour la mère que pour le fœtus.

Le reflux serait plus fréquemment rencontré chez les femmes ayant un historique de brûlures d’estomac pré-grossesse et chez les multipares. Un âge maternel avancé serait par contre un facteur protecteur.

CONSEILS

Une approche par étape est suggérée pour le traitement du reflux chez la femme enceinte. Une modification de certaines habitudes de vie serait à privilégier avant l’instauration d’un traitement pharmacologique (souvent suffisant chez celles ayant des symptômes légers).

 

  • éviter de boire ou de manger avant de se coucher;

  • surélever la tête de lit de 4 à 6 pouces;

  • porter des vêtements amples;

  • manger en position assise;

  • manger plus souvent et en plus petites quantités (petits repas et collations);

  • manger des aliments protéinés à chaque repas;

  • diminuer la consommation de certains aliments (riches en gras, épicés, menthe,boissons gazeuses, caféine, alcool, chocolat, tomates);

  • boire entre les repas plutôt qu’au moment des repas;

  • mâcher de la gomme (stimulation des glandes salivaires peut aider à neutraliser l’acidité gastrique)

 

Les femmes ayant des symptômes persistants malgré l’utilisation de ces mesures peuvent tenter une thérapie visant la neutralisation/suppression de l’acidité gastrique.

TRAITEMENTS POSSIBLES

Antiacides à base de calcium, d’aluminium ou de magnésium (Tums, Rolaids) OU à base d’acide alginique (Gaviscon):

 

  • Agents de premier recours chez la femme enceinte. Neutralisent l’acidité gastrique. Le dosage varie selon la préparation achetée. Le calcium peut également être bénéfique pour la mère et le fœtus. S’assurer de bien mâcher les comprimés. Peut diminuer l’absorption de d’autres médicaments, valider l’utilisation avec le pharmacien.

Ranitidine (Zantac):

  • Deuxième recours. Suppression de l’acidité gastrique. Sécuritaire chez la femme enceinte. Disponible sans prescription. Bien toléré.

  • Dosage : 75mg a 150mg 2 fois par jour matin et soir

Inhibiteurs de la pompe à protons (IPP). Classe de médicaments prescrits ayant comme fonction de supprimer l’acidité gastrique:

 

  • Troisième recours. Le plus étudié chez la femme enceinte est l’omeprazole (Losec). Bien toléré.

  • Dosage : 20mg à 40mg une fois par jour, 30 à 60 minutes avant le repas.

*Selon certains critères, le pharmacien peut prendre en charge le reflux chez la femme enceinte et effectuer les prescriptions nécessaires.

SYMPTÔME 3 - LA CONSTIPATION

La constipation est définie comme un ralentissement du transit intestinal entraînant une diminution de la fréquence des selles et une difficulté à les évacuer. Environ 40% des femmes enceintes souffriront de constipation au cours de leur grossesse, plus spécifiquement lors du 1er et 3e trimestre.

Plusieurs facteurs peuvent contribuer à la constipation chez la femme enceinte :

 

  • compression du côlon par l’utérus;

  • régime à faible teneur en fibres;

  • suppléments vitaminiques (calcium et fer);

  • pauvre apport en liquide dû aux nausées et vomissements;

  • changements hormonaux.

CONSEILS

Des mesures non pharmacologiques devraient être envisagés comme premier recours.

  • augmentation progressive de l’apport quotidien en fibres (céréales à grains entiers, légumineuses, fruits/légumes, noix, graines, jus de pruneaux). L’augmentation de la consommation de fibres doit être accompagnée d’une augmentation de la consommation d’eau pour ne pas aggraver le problème de constipation;

  • augmentation de l’apport quotidien en eau (si permis par le médecin). Environ 1,5 à 2 L d’eau par jour;

  • horaire de selles régulier (30 minutes à 1h après le repas);

  • posture favorisant le mouvement des selles ;

  • exercices physiques (marche, natation).

TRAITEMENTS POSSIBLES

Docusate de sodium (Colace):

 

  • Disponible sans prescription. Efficacité peu impressionnante. Sécuritaire en grossesse.

  • Dosage : 100mg à 200mg 2 fois par jour.

Suppositoires de glycérine:

  • Disponible sans prescription. Sécuritaire en grossesse. Efficacité rapide.

  • Dosage : 1 suppositoire intra rectal si besoin, maximum 2 fois par jour (garder le suppositoire environ 15 minutes si possible avant l’expulsion)

Psyllium (Métamucil):

 

  • Fibres. Débuter graduellement pour éviter d’aggraver la constipation. Doit être utilisé chez les femmes enceintes non alités seulement. Efficacité après 24 à 72h. Peut causer flatulences et crampes. Doit être espacé des autres médicaments car peut en diminuer l’absorption, se référer au pharmacien.

  • Dosage : varie selon la préparation achetée

Sennosides (Senokot):

 

  • Disponible sans prescription. Utilisation occasionnelle seulement, lors d’échec avec les autres agents.

  • Dosage : 1 à 2 comprimés 1 à 2 fois par jour

Polyéthylèneglycol (Laxaday/Restoralax):

 

  • Absorption minimale, bon choix chez femme enceinte puisque bien toléré et efficace.

  • Dosage : 17g dilué dans 125 ml de liquide une fois par jour. Ne change pas le goût ni la texture du liquide.

SYMPTÔME 4 - LES HÉMORROÏDES

Les hémorroïdes sont causées par une pression sur les veines anales et rectales provoquant une dilatation anormale de celles-ci. Elles peuvent être internes ou externes.

 

Jusqu’à 40% des femmes enceintes en seraient affectées, surtout au 2e et 3e trimestre. Une augmentation du volume sanguin, un élargissement de l’utérus, une augmentation de la pression abdominale ainsi que la constipation sont tous des facteurs de risque de développer des hémorroïdes. Les principaux symptômes des hémorroïdes externes sont de l’inconfort, des démangeaisons, une sensation de défécation incomplète et de légers saignements.

CONSEILS

  1. Les produits sous forme topique (crèmes/onguents) constituent un meilleur choix que les suppositoires, qui remontent trop haut dans le rectum par rapport à la région qu’on souhaite traiter.
     

  2. La femme enceinte devra consulter son médecin si les symptômes perdurent plus de 10 jours malgré un traitement topique.
     

  3. Le meilleur traitement des hémorroïdes consiste en leur prévention.
     

  4. Toujours valider le choix du produit avec le pharmacien puisqu’une même marque peut se présenter sous différentes formulations avec des ingrédients distincts (ex. Préparation H crème vs Préparation H onguent vs Préparation H gel).
     

Des mesures non pharmacologiques devraient être envisagés comme premier recours, tel que:

  • maintenir une bonne hydratation et un apport riche en fibres;

  • éviter les aliments irritants (mets épicés, alcool, caféine);

  • faire des bains de siège à l’eau tiède pendant environ 20 minutes de 3 à 4 fois par jour (attention de ne pas utiliser des coussins en forme de beigne qui peuvent aggraver les symptômes en augmentant la congestion veineuse au niveau péri-anal);

  • éviter de retenir l’envie d’aller à la selle;

  • éviter de forcer en allant à la selle;

  • après chaque selle, nettoyer la région péri-anale avec eau et savon (et bien essuyer);

  • éviter la constipation.

TRAITEMENTS POSSIBLES

Acétaminophène (Tylenol):

 

  • Soulagement de la douleur, sécuritaire en grossesse à tous les trimestres.

  • Dosage : 500mg à 1000mg aux 4h à 6h au besoin, maximum 4000mg par 24h (8 comprimés de tylenol extra-fort)

Pommade d’oxyde/sulfate de zinc (Anusol onguent):

  • Premier choix chez la femme enceinte. Propriétés astringentes. 

  • Dosage : application locale jusqu’à 6 fois par jour après chaque selle

Compresses d’hammamélis (Tucks):

 

  • Sécuritaire chez la femme enceinte. 

  • Dosage : application locale jusqu’à 6 fois par jour après chaque selle

Pramoxine 1% + Sulfate de zinc 0,5% (Anusol Plus onguent):

 

  • Option de deuxième recours chez la femme enceinte. Ne pas utiliser plus de 5 à 7 jours. Efficace en quelques minutes seulement (soulagement inconfort, la pramoxine est un anesthésique topique). Légère sensation de brûlure possible lors de l’application.
     

  • Dosage : application locale deux fois par jour matin et soir et après chaque selle

Préparations contenant du bismuth, du résorcinol ou de l’allantoïne et celles contenant de l’huile de foie de morue ou de foie de requin: *Non recommandés chez la femme enceinte.

 
3.png

LES BIENFAITS DE LA PHYSIOTHÉRAPIE 

Stephanie-Bourbonnais-Equipe-Cigonia.png

Stéphanie Bourbonnais, 

Physiothérapeute en rééducation périnéale

En tant que physiothérapeute en rééducation périnéale et pelvienne, nous sommes reconnues pour intervenir auprès des mamans ayant des problématiques suite à l’accouchement. Et si je vous disais que nous pouvons vous aider PENDANT votre grossesse. Êtes-vous surprise?

Étant formées pour évaluer la fonction de la musculature pelvienne, nous sommes en mesure de vous donner une idée de l’état de votre plancher pelvien, avant que vos deux ou trois bébés ne prennent toute la place dans votre abdomen! Notre objectif est de prévenir l'apparition de symptômes pendant votre grossesse et préparer votre corps à accoucher, par voie basse ou par césarienne.

LA PRÉVENTION POUR VOTRE ACCOUCHEMENT ET LA PÉRIODE POST-PARTUM 

  • Un plancher pelvien faible pendant la grossesse peut mener à des problématiques urinaires en post partum.
     

  • Un plancher pelvien très tonique peut rendre la poussée plus difficile et provoquer des déchirures plus importantes à votre périnée lors de l’accouchement ;
     

  • Des abdominaux trop toniques avec un patron de respiration inadéquat peuvent amplifier une diastase abdominale.
     

  • Un mauvais recrutement du plancher pelvien lors des soulèvements de charge et lors de la toux peut amplifier les descentes d’organes.

 

Des exercices spécifiques vous seront donnés pour vous permettre d’être à votre meilleur, pour le jour J. J’aime dire que l’accouchement demande des qualités de gymnaste olympique au périnée: force, souplesse, capacité à se relâcher, puissance et coordination.

 

Autre que la force et la souplesse de votre plancher pelvien, votre physiothérapeute pourra également valider avec vous votre capacité à faire une poussée efficace, si l’accouchement vaginal est indiqué pour vous. Dans le cas où votre poussée n’est pas optimale, des exercices vous seront donnés afin de vous sentir prête à le faire deux fois plutôt qu’une!

 

AVEZ-VOUS DÉJA VOTRE DATE POUR VOTRE CÉSARIENNE?

 

Votre physiothérapeute sera en mesure de vous enseigner les gestes préventifs et préparatoires pour maximiser votre récupération. Les recommandations sont très variables selon votre histoire personnelle, d’où l’importance de consulter afin d’avoir un plan d’action personnalisé.

NOUS POUVONS VOUS AIDER AVEC LES MAUX SUIVANTS: 

Les hémorroïdes.

Les douleurs lors de relations sexuelles.

Les sensations de lourdeur au niveau vaginal ou rectal.

L'enflure au niveau vulvaire 

Les douleurs au dos, bassin et symphyse pubienne.

Les sensations de présence au niveau vaginal (prolapsus).

Les varices  

Les pertes urinaires (même celles lors de la toux!)

Les difficultés à faire les transferts et les activités courantes (lever, coucher, escalier, marche, etc)

N’hésitez pas à consulter pour vous sentir confiante pendant votre grossesse et prête pour votre accouchement! Les physiothérapeutes ayant une formation en rééducation périnéale et pelvienne peuvent vous aider à vivre votre grossesse gémellaire et vous épauler tout au long de ce parcours extraordinaire! Car chaque grossesse est unique, tout comme chaque femme qui porte la vie, en simple, en double ou en triple!

117713670_301230861316675_25737564532960

Pour en apprendre davantage sur la préparation à l’accouchement, écoutez Stéphanie au micro de Laetitia Montolio.

Les éphéMÈRES est l'endroit où les femmes se livrent sur leur maternité en toute franchise et sans tabou. Pendant de longues entrevues, on y parle de désir d'enfant, de grossesse, d'accouchement, de post partum et bien sûr, de ce qui vient avec le nouveau statut de mère.

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
 

OSTÉOPATHIE ET GROSSESSE MULTIPLE

12804785_226614371021319_280348269110114

Laurence Deveault Valiquette

Ostéopathe 

QU'EST-CE QUE L'OSTÉOPATHIE?

L’ostéopathie est une approche globale et manuelle qui a pour but de rétablir la mobilité et la motilité des différentes structures du corps humain afin que ce dernier puisse optimiser sa capacité d’autorégulation. À l’aide de sa palpation et de ses connaissances approfondies en anatomie et physiologie, l’ostéopathe évalue le corps au complet et tente de trouver la ou les causes de la ou des dysfonctions qui peuvent être d’ordre musculo-squelettique, viscérale ou crânienne. Chaque séance est adaptée et unique. 

POURQUOI CONSULTER EN OSTÉOPATHIE LORSQUE VOUS ÊTES ENCEINTES?

La grossesse engendre de grands changements physiques et physiologiques.  L’optimisation de la mobilité du corps de la femme enceinte permet de prévenir, soulager ou éliminer certains maux fréquents lors de la grossesse tels que : maux de dos, maux de tête, sciatalgie, douleur à la symphyse pubienne, troubles digestifs, douleurs ligamentaires et de la cage thoracique.

L’ostéopathie permet également de préparer le corps de la femme comme habitacle pour le bébé à grandir et ainsi favoriser son développement. Elle permet aussi de faciliter l’accouchement. En effet, en plus d’adresser le corps au complet, l’ostéopathe portera une attention particulière sur les structures suivantes qui ont un grand rôle à jouer lors de l’accouchement. Leur liberté de mouvement et de tension est primordiale : 

  • Les dorsales

  • Les lombaires

  • Les os du bassin (iliaques, sacrum et coccyx)

  • Les coxo-fémorales

  • Le diaphragme 

  • Le plancher pelvien 

  • L’utérus ainsi que ses ligaments 

  • La musculature entourant le bassin et les lombaires

 

QUELS SONT LES AVANTAGES DE CONSULTER EN OSTÉOPATHIE DANS LE CAS D'UNE GROSSESSE MULTIPLE?

Une des raisons des maux si fréquents chez la femme enceinte est la prise de poids, qui demande une adaptation constante de plusieurs structures, dont celles énumérées ci-dessus. Vous comprendrez donc que la prise de poids, qui est souvent plus grande et plus rapide chez les femmes enceintes de multiple, amène un lot de tensions plus important et demande au corps de s’adapter davantage. Aussi, si un manque de mobilité était présent avant la grossesse, l’adaptation en sera encore plus limitée et des douleurs apparaîtront plus rapidement durant la grossesse. C’est d’ailleurs pour ces raisons qu’il est conseillé de consulter en ostéopathie en prévention tout au long de la grossesse.

Le plancher pelvien doit soutenir également plus de poids et est souvent plus tendu. Une tension importante à ce niveau peut causer des maux de dos ou des maux au niveau du bassin, étant donné qu’il s’attache sur ce dernier. Le plancher pelvien doit également être mobile et souple pour favoriser le passage des bébés lors de l’expulsion. Plus il y a de bébés dans l’utérus, plus cette pression et les tensions engendrées seront grandes. 

Aussi, plus le corps aura de tensions, moins les bébés pourront bouger librement, alors qu’ils sont déjà plus limités lors d’une grossesse multiple. Ainsi, plus le corps sera mobile, plus les bébés seront libres et pourront bien se placer intra-utérin pour l’accouchement et moins la mère aura de symptômes physiques. De plus, les bébés seront moins empreints des tensions intra utérines lors de leurs sorties, ce qui peut prévenir certains troubles fonctionnels tels que les torticolis.

 

De plus, les accouchements de grossesses multiples sont souvent plus compliqués et sont plus probables d’être une césarienne planifiée ou d’évoluer vers une césarienne d’urgence. Plus le corps sera mobile, plus il pourra s’autoréguler facilement suite à l’accouchement, ce qui permettra à la femme de récupérer plus rapidement, que ce soit par voie basse ou par césarienne. 

Finalement, il est important de consulter un ostéopathe après l’accouchement afin d’enlever les tensions que celui-ci a créé au niveau musculo-squelettique. De plus, votre professionnel va s’assurer de la mobilité de vos viscères qui se sont aussi grandement adaptés durant la grossesse afin de laisser le plus de place possible à l’utérus. Bonne grossesse !

 
Copie de Publication Instagram pour maquillage et beauté avec triangles en rose (3).png

QUESTIONS & RÉPONSES

SUR LES TRAITEMENTS D'ACUPUNCTURE PENDANT LA GROSSESSE GÉMELLAIRE

1- Qu'est-ce que l'acupuncture?

Faisant partie de la médecine chinoise, l'acupuncture est une modalité de traitement préventive et curative, qui consiste à rétablir l'équilibre et la bonne circulation chez le patient en insérant de fines aiguilles stériles à usage unique sur des points spécifiques du corps. Étant une médecine énergétique et holistique, la problématique est vue dans son ensemble et le choix des points variera en fonction de chaque individu selon l’expression de ses signes et symptômes. L’état énergétique bien particulier de la grossesse et ses changements tant physiologiques que psychologiques en bénéficient énormément!

2- Est-ce douloureux?

Non! Les aiguilles ont un diamètre qui varie de 0,16 à 0,22mm, et quoi que l’on puisse parfois ressentir une légère piqûre à l’insertion, ça ne dure jamais plus de quelques secondes. D’ailleurs, on en vient souvent même à les oublier et à faire une petite sieste pendant leur pose; moment de repos privilégié et de connexion avec bébé(s). De plus, les traitements pendant la grossesse comportent la plupart du temps peu d’aiguilles et sont très relaxants.

3- Quels sont les bienfaits de l'acupuncture?

Il est possible de soulager et prévenir sur de nombreux plans, tels que :

  • Inconforts digestifs (constipation, diarrhée, brûlements d’estomac, nausées, perte d’appétit)

  • Douleurs (lombaire, sciatique, pelvienne, tunnel carpien, migraine)

  • Troubles circulatoires (enflure, lourdeurs des jambes, hémorroïdes)

  • Troubles nerveux (anxiété, dépression, irritabilité, stress, insomnie, fatigue)

  • Et plus! (saignements de nez, sinusite, prurit essentiel, oligoamnios)

4- Qu'en est-il des contre-indications?

Plusieurs se demandent s’il est possible de venir consulter en acupuncture tout en ayant déjà un suivi avec un autre professionnel, par exemple en physiothérapie ou en ostéopathie. La réponse est oui! Ce sont même des approches complémentaires qui peuvent définitivement se supporter pour de beaux résultats. Il n’y a pas non plus de problème à venir consulter si vous prenez des médicaments, on vous en demandera simplement la liste lors de votre première consultation. 

5- Est-ce qu'il y a des effets secondaires?

L’avantage de cette approche est que les effets secondaires sont absents ou très mineurs. Elle est aussi sécuritaire autant pour maman que pour bébé(s). Dans les réactions normales, on peut parfois noter une augmentation de la douleur dans les quelques heures suivant un traitement pour une douleur musculaire, simplement parce que le corps se réajuste. L’on peut également ressentir une légère fatigue temporaire. Dans ce cas, il est recommandé de simplement se reposer et de boire beaucoup d’eau.

6- Comment l'acupuncture peut aider la grossesse double ou triple?

Un suivi en acupuncture est particulièrement bénéfique pour les personnes vivant une grossesse multiple, puisque celle-ci occasionne souvent plusieurs maux et est un facteur de risques pour certaines complications. En consultant tôt, il est possible de prévenir certaines menaces de travail pré-terme, de retard de croissance intra-utérin, de prééclampsie et de diabète gestationnel. 

7- Sachant que la grossesse gémellaire est à risque d'accouchement prématuré, doit-on éviter les traitements à partir du 3ième trimestre?

Non, il n'y a pas de trimestre à éviter. En fait, pendant la grossesse, il y a des "points interdits" (qu'on apprend pendant notre parcours d'études régulier), à risque de déclencher le travail s'ils sont utilisés d'une certaine façon, en certaines combinaisons et sur certaines personnes. Ils seront donc évités jusqu'à la toute fin par précaution, et utilisés plutôt en cas de dépassement de terme ou très près de la date de provocation.

L’acupuncture est sûre et efficace pendant toute la grossesse. Lorsque tout va bien, on recommande un traitement par mois en prévention d’inconfort ou de complications et un traitement par semaine lors du dernier mois pour préparer le corps à l’accouchement. Si un symptôme incommodant ou une problématique quelconque se présente, on augmentera le nombre de séances le temps de rétablir l’équilibre, ce qui peut varier d’une personne à l’autre.

8- Est-il vrai que les traitements peuvent m'aider à accoucher par voie base?

En fait, les traitements reçus dans les dernières semaines de la grossesse mettent justement le focus sur la préparation du corps pour l’accouchement. Ceux-ci inclus des points pour assouplir le périnée, rendre les contractions plus efficaces, diminuer le temps de travail ou le faire commencer, faire tourner en position céphalique le bébé qui se présente en premier et diminuer le stress que peut amener l’inconnu du début de la merveilleuse aventure de parentalité en double ou en triple!

 
82413865_110772877132026_4139580924033499136_n.jpg

Mélina Constantin

Acupunctrice

 

ENTRAÎNEMENT ET GROSSESE MULTIPLE: CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

131255161_149734066934423_23785661575604

Fannie Marchessault

Kinésiologue spécialisée en périnatalité

Vous êtes doublement ou triplement enceinte, félicitations! Dans les prochains mois, votre corps subira des transformations majeures et la structure entière de celui-ci sera modifiée. Que vous soyez active ou non avant votre grossesse, sachez que l’activité physique peut vous apporter de nombreux bienfaits, mais à certaines conditions!

Condition #1: Obtenez l’accord de votre médecin

Vous devez recevoir l’accord de votre médecin avant d’entreprendre un plan d’entrainement. La grossesse multiple est considérée comme une grossesse à risque élevé. Un accord médical vous confirmera donc si la pratique d’activités physiques est sécuritaire pour vous et pour vos bébés. Après la 28e semaine de grossesse, diminuez l’intensité de vos entraînements et priorisez la marche, la natation et les activités physiques à intensité légère ou modérée.

Condition #2 Adaptez vos séances d’entraînement
 

Vos séances d’entraînement doivent être adaptées et tenir compte des divers changements physiques et hormonaux que vous vivez. Voyons ensemble les règles de bases à suivre. La première règle est d'éviter les activités suivantes:
 

  • Les sports qui comportent des risques de chutes et les sports de contact;

  • De faire de l’exercice en cas de chaleur et d’humidité importante;

  • De lever des charges lourdes pour préserver la santé de vos muscles internes;

  • Tous les exercices qui provoquent un inconfort ou une douleur;

  • De faire des exercices sur le dos, si vous éprouvez un malaise;

  • Les redressements assis;

  • Les torsions et les flexions complètes du tronc;

  • Les sports à impacts à partir du deuxième trimestre.

Ensuite, la deuxième règle est d'ajuster les éléments suivants:

A) Vos sessions

La fréquence et la durée de vos entraînements en fonction de votre niveau d’énergie.   

B) Votre intensité

Assurez-vous de pouvoir tenir une conversation lors de l’exercice. Si vous n’y parvenez pas, c’est que l’intensité est trop élevée.

C) Vos attentes

Respectez vos limites! Ce n’est pas le temps de viser la performance. Bouger pour votre bien-être et pour votre santé!

LES BIENFAITS DE L'EXERCICE PHYSIQUE PENDANT LA GROSSESSE:

Une diminution des risques de souffrir de diabète, de prééclampsie et d’hypertension.           

Une diminution des risques d’interventions médicales lors de l’accouchement.         

Une meilleure condition physique facilitant  l’accouchement et la récupération postnatale.    

Une diminution des risques de souffrir de dépression.       

Une diminution des risques de souffrir de maux de dos et de douleurs reliées à la grossesse.

Un renforcement musculaire adapté diminuant les risques de souffrir d’incontinence urinaire et de douleurs pelviennes.

Voici quelques idées d'exercices sécuritaires à faire après le premier trimestre (à partir de la 15ième semaine), toujours avec l'accord de votre médecin:

AÉROBIE

Image by lucas Favre

Des exercices aérobiques dans lesquels tu es capable de tenir une conversation:

  • Marche rapide ou en montagne

  • Elliptique, vélo, rameur, nage ...
     

RENFORCEMENT MUSCULAIRE

126169999_135228885051608_55947922235878

Des exercices de renforcement musculaire ciblant:

  • Haut du dos

  • Fessiers

  • Abdominaux profonds

ÉTIREMENTS

Pregnant Woman Staying Fit

Des exercices de flexibilité ciblant:

  • Pectoraux

  • Dos

  • Adducteurs de la hanche

En terminant, rappelez-vous que votre grossesse est temporaire. S’il vous est impossible de demeurer active, prenez soin de vous en vous reposant. Votre corps travaille 24h sur 24. Il est en train de construire deux ou trois humains, c’est un entraînement en soi!

 
Pregnant Yoga

EXCLUSIVITÉ MAMANS PIEUVRES

L'équipe de Mamans Pieuvres est heureuse de vous offrir une séance de yoga prénatal gratuite adaptée aux futures mamans de jumeaux et triplés.

 

De plus, vous pouvez télécharger une méditation audio pour vous préparer à votre accouchement. Bonne détente!

Merci à Sandra Herera, instructrice de yoga certifiée.