En-tête du site web (7).png

Symptômes, complications et traitements préventifs pendant la grossesse gémellaire et multiple.

Toutes les grossesses multiples auront un suivi obstétrical plus étroit étant donné que les risques obstétricaux augmentent de façon importante lors que vous attendez plus d'un bébé, notamment pour la prématurité et la restriction de croissance fœtale. C'est pour cette raison bien évidente que votre grossesse est catégorisé comme étant à risques. 

 

Une des raisons des maux si fréquents chez la femme enceinte est la prise de poids, qui demande une adaptation constante de plusieurs structures. Il est donc fréquent que les bobos de grossesses arrivent très tôt lorsque nous fabriquons plus qu'un bébé en même temps. En effet, l'utérus d'une femme enceinte de 24 semaines de jumeaux équivaut à celle de 38 semaines chez les singleton. En moyenne, la prise de poids pourrait atteindre jusqu'à 30% de plus qu'une grossesse simple.

 

Des traitements auprès de professionnels reconnus pourraient vous aider grandement à soulager votre douleur ou estomper certains symptômes que vous éprouvez pendant la gestation. De plus, certains soins pourront préparer votre corps lors du grand jour, et ce peu importe si vous accouchez par voie basse ou par césarienne.

L'équipe de Mamans Pieuvres tient à remercier toutes ses collaboratrices pour leur apport à cette page et aussi une mention spéciale à Laurence D. Valiquette pour sa participation et à nos infirmières Shanel, Mikko et Aliona.

SUIVI MÉDICAL PENDANT LA GROSSESSE

Règle générale, les grossesses multiples dont chaque fœtus possède son propre placenta auront un suivi échographique mensuel (échographie aux 4 semaines) à partir du deuxième trimestre. Ce suivi pourrait être plus fréquent si une complication survient lors de la grossesse. 

 

Les mères ne peuvent pas accouchés dans une maison de naissance et les grossesses de triplés ou plus auront automatiquement une date de césarienne planifiée. Il est primordial de vérifier le protocole en place dans votre pays et votre région. Il est aussi important de connaître votre type de grossesse pour des raisons médicales, personnelles, financières, scientifiques, éthiques et légales. 

RENDEZ-VOUS 101

Le lieu et les détails entourant le suivi médical pour les jumeaux et plus est différent dans chaque pays. Par exemple, dans la province du Québec au Canada, les mamans enceintes de pourrait leur suivi à la clinique GARE (grossesse à risque élevé), qui est directement rattaché à la plupart des hôpitaux importants.

L'épreuve d'hyperglycémie provoquée (test de dépistage de diabète de grossesse) se fait généralement entre la 24 et la 28e semaine de grossesse. Il pourrait avoir lieu avant si la maman a des antécédents particuliers. Selon le centre hospitalier où vous êtes suivie, on pourrait prévoir un monitoring fœtal chaque semaine, et ce dès votre 30e semaine de grossesse.

Pour ce qui est de l'examen de réactivité feotale (NST), c'est habituellement à partir du troisième trimestre que l'on vous donnera un rendez-vous afin d'évaluer les mouvements de vos bébés. On positionnera des petits capteurs sur votre ventre à la recherche de bébé A et de bébé B (sans oublier bébé C!) Le personnel vous laisse une petite cloche et quand vous sentez vos amours bouger, vous appuyez sur le bouton. La durée de ce test est minimalement 20 minutes mais il arrive fréquemment que ce type d'examen s'étire si les bébés bougent trop ou s'ils dorment et ne sont pas assez réactifs.​

COMPLICATIONS FRÉQUENTES CHEZ LES GROSSESSES GÉMELLAIRES

Prenez notes que les grossesses multiples dont au moins deux fœtus partagent un même placenta auront un suivi échographique aux deux semaines à partir de la 16ème semaine de grossesse étant donné le risque accru du syndrome transfusé-transfuseur associé à ce genre de grossesse multiple.

Voici quelques bobos fréquents chez la maman qui porte plus d'un bébé:

Anémie de grossesse

​Lorsqu'il y a diminution d'hémoglobine dans le sang de maman. L'hémoglobine est une protéine qui permet le transport de l’oxygène dans votre corps. Puisque le placenta nécessite beaucoup de sang pour fournir tous les nutriments essentiels à vos bébés, il se peut que votre corps tarde à répondre à la grande demande. Il est possible qu'on vous donne du fer en comprimé. 

Enchevêtrement des cordons

Peut survenir chez les grossesses de type monochorioniques. Puisqu'il n’y a qu’un seul sac amniotique pour les bébés, les cordons ombilicaux sont plus sujets à s’emmêler et peuvent avoir comme conséquence de couper la circulation sanguine de l’un d'entre eux.​

Prématurité

Un fœtus est jugé viable à partir de 23 semaines et sera considéré comme prématuré s'il naît avant 37 semaines. Vous pourrez accoucher dans la plupart des centres hospitaliers si vous atteignez 35 semaines de grossesse. Si vous êtes à risque d’accoucher prématurément, on vous enverra dans un centre tertiaire, où des soins spécialisés sont offerts (Ex: Ste-Justine, CUSM, Hôpital  Maisonneuve Rosement, Hôpital Général Juif). 

Pré-éclampsie

Lorsque la pression artérielle de maman est trop élevée. On parle ici de lecture en haut de 140/90, combiné avec la présence de protéines dans votre urine. Si la patiente se présente à son rendez-vous et que sa pression est élevée, on lui fera une analyse d'urine et un bilan sanguin. Surveillez les symptômes suivants:  les maux de tête, les perturbations visuelles, et les douleurs épigastrique (soit une sensation "en barre" sous les seins). C’est habituellement après la 20e semaine que le diagnostic se fait, mais la pré-éclampsie peut aussi se déclencher pendant l’accouchement.

Diabète de grossesse

Lorsque le taux de sucre de maman est trop élevé. On parle ici d’hyperglycémie, qui est causée par les hormones de grossesse libérées par le placenta. Aussi appelé diabète gestationnel, plusieurs facteurs viendront influencer son suivi. Ce diagnostic surviendra suite à l'épreuve d'hyperglycémie provoquée. Certaines mamans devront surveiller uniquement leur taux de sucre avec un appareil et faire attention à leur alimentation tandis que d'autres devront s'injecter de l'insuline.

Crise d'éclampsie

Complication de la pré-éclampsie. C’est le stade suivant la pré-éclampsie qui devient dangereux pour maman. On parle ici de crise convulsive qui peut parfois entraîner la mort. Il est possible que le personnel qui effectue votre suivi de pré-éclampsie vous suggère de déclencher l’accouchement plus tôt pour éviter de vous rendre à ce stade. Après l’accouchement, il est possible que la haute pression continue et elle peut être traitée par de la médication.

Syndrôme transfusé transfuseur (STT)

Lorsqu'un bébé reçoit plus de sang que les autres. À l’échographie, on notera une différence au niveau du liquide amniotique. Le petit bébé aura une vessie plus petite et sera plus déshydraté tandis que l'autre aura une surcharge de liquide au niveau des reins.

Retard de croissance intra-utérin (RCIU)

Lorsqu'un de vos bébés est plus gourmand que l'autre. Un des bébés se nourrit davantage au niveau du placenta et il en laisserait moins à son frère ou sa sœur.  On constate donc une différence de poids entre les deux (retard de croissance sélectif). Lorsqu’on parle d’une différence de moins de 15-20%, il faut juste suivre l’évolution, mais si l'écart dépasse 20%, vous serez évaluée en centre tertiaire (Ste-Justine, CUSM, etc).

Séquence d'anémie-polycythémie (TAPS)

Le TAPS peut survenir lorsqu'il y a un déséquilibre dans les échanges de liquides pour les bébés qui partagent le même placenta. Le receveur se retrouve avec trop de globules rouges (polycythémie) alors que le donneur en manque (anémie). Le TAPS peut survenir suite à la chirurgie au laser pour le STT.

SYMPTÔMES DE GROSSESSE ET TRAITEMENTS

1517591419687.jpg

Lydia Cyr 

Pharmacienne chef

Certaines femmes enceintes de jumeaux et triplés auront plus de nausées et de vomissements à cause des hormones supplémentaires de grossesse.​

 

Les pharmaciens peuvent maintenant prescrire du diclectin pour vous soulager. Il n'est donc plus nécessaire d'attendre le médecin. ​Si le dicletin n’est pas assez fort pour vous, sachez qu'il existe d'autres médicaments sécuritaires.

FICHES INFORMATIVES 

Nous avons regroupé les symptômes les plus fréquents chez la femme enceinte de jumeaux et triplés sous forme de fiches informatives. Dans chacune d'entre elles, vous y retrouverez des conseils ainsi que les traitements possibles pour atténuer le symptôme.

OUTILS TÉLÉCHARGEABLES

Nausées et vomissements.png

pour télécharger nos fiches informatives sur les symptômes de grossesse les plus fréquentes

Original on Transparent.png

TENSIONS ET MOBILITÉ

Le plancher pelvien doit soutenir plus de poids et est souvent plus tendu. Une tension importante à ce niveau peut causer des maux de dos ou des maux au niveau du bassin, étant donné qu’il s’attache sur ce dernier. Le plancher pelvien doit également être mobile et souple pour favoriser le passage des bébés lors de l’expulsion. Plus il y a de bébés dans l’utérus, plus cette pression et les tensions engendrées seront grandes. 

En prenant du volume, les bébés compriment davantage le diaphragme, ce qui peut créer des tensions au niveau des dorsales et de la cage thoracique. L’augmentation de pression à cet endroit peut aussi être à l’origine de problèmes digestifs, tels que des reflux gastro-œsophagien. C’est pour cette raison que les dysfonctions dans cette zone sont si fréquentes chez les femmes portant plus d’un bébé.

Aussi, plus le corps aura de tensions, moins les bébés pourront bouger librement, alors qu’ils sont déjà plus limités lors d’une grossesse multiple. Ainsi, plus le corps sera mobile, plus les bébés seront libres et pourront bien se placer intra-utérin pour l’accouchement et moins la mère aura de symptômes physiques. De plus, les bébés seront moins empreints des tensions intra utérines lors de leurs sorties, ce qui peut prévenir certains troubles fonctionnels tels que les torticolis.

LES BIENFAITS DE LA PHYSIOTHÉRAPIE 

Stephanie-Bourbonnais-Equipe-Cigonia.png

Stéphanie Bourbonnais, 

Physiothérapeute en rééducation périnéale

En tant que physiothérapeute en rééducation périnéale et pelvienne, nous sommes reconnues pour intervenir auprès des mamans ayant des problématiques suite à l’accouchement. Et si je vous disais que nous pouvons vous aider PENDANT votre grossesse. Êtes-vous surprise?

Étant formées pour évaluer la fonction de la musculature pelvienne, nous sommes en mesure de vous donner une idée de l’état de votre plancher pelvien, avant que vos deux ou trois bébés ne prennent toute la place dans votre abdomen! Notre objectif est de prévenir l'apparition de symptômes pendant votre grossesse et préparer votre corps à accoucher, par voie basse ou par césarienne.

LA PRÉVENTION POUR VOTRE ACCOUCHEMENT ET LA PÉRIODE POST-PARTUM 

  • Un plancher pelvien faible pendant la grossesse peut mener à des problématiques urinaires en post partum.
     

  • Un plancher pelvien très tonique peut rendre la poussée plus difficile et provoquer des déchirures plus importantes à votre périnée lors de l’accouchement ;
     

  • Des abdominaux trop toniques avec un patron de respiration inadéquat peuvent amplifier une diastase abdominale.
     

  • Un mauvais recrutement du plancher pelvien lors des soulèvements de charge et lors de la toux peut amplifier les descentes d’organes.

 

Des exercices spécifiques vous seront donnés pour vous permettre d’être à votre meilleur, pour le jour J. J’aime dire que l’accouchement demande des qualités de gymnaste olympique au périnée: force, souplesse, capacité à se relâcher, puissance et coordination.

 

Autre que la force et la souplesse de votre plancher pelvien, votre physiothérapeute pourra également valider avec vous votre capacité à faire une poussée efficace, si l’accouchement vaginal est indiqué pour vous. Dans le cas où votre poussée n’est pas optimale, des exercices vous seront donnés afin de vous sentir prête à le faire deux fois plutôt qu’une!

 

AVEZ-VOUS DÉJA VOTRE DATE POUR VOTRE CÉSARIENNE?

 

Votre physiothérapeute sera en mesure de vous enseigner les gestes préventifs et préparatoires pour maximiser votre récupération. Les recommandations sont très variables selon votre histoire personnelle, d’où l’importance de consulter afin d’avoir un plan d’action personnalisé.

NOUS POUVONS VOUS AIDER AVEC LES MAUX SUIVANTS: 

  • Les hémorroïdes ;

  • L'enflure au niveau vulvaire ;

  • Les varices ;

  • Les douleurs lors de relations sexuelles ; 

  • Les douleurs au dos, bassin et symphyse pubienne ; 

  • Les pertes urinaires (même celles lors de la toux!) ; 

  • Les sensations de lourdeur au niveau vaginal et rectal ; 

  • Les sensations de présence au niveau vaginal (prolapsus) ;

  • Les difficultés à faire les transferts et les activités courantes (lever, coucher, escalier, marche ...).

N’hésitez pas à consulter pour vous sentir confiante pendant votre grossesse et prête pour votre accouchement! Les physiothérapeutes ayant une formation en rééducation périnéale et pelvienne peuvent vous aider à vivre votre grossesse gémellaire et vous épauler tout au long de ce parcours extraordinaire!

 

Car chaque grossesse est unique, tout comme chaque femme qui porte la vie, en simple, en double ou en triple!

117713670_301230861316675_25737564532960

Pour en apprendre davantage sur la préparation à l’accouchement, écoutez Stéphanie au micro de Laetitia Montolio.

Les éphéMÈRES est l'endroit où les femmes se livrent sur leur maternité en toute franchise et sans tabou. Pendant de longues entrevues, on y parle de désir d'enfant, de grossesse, d'accouchement, de post partum et bien sûr, de ce qui vient avec le nouveau statut de mère.

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

QU'EST-CE QUE L'OSTÉOPATHIE?

L’ostéopathie est une approche globale et manuelle qui a pour but de rétablir la mobilité et la motilité des différentes structures du corps humain afin que ce dernier puisse optimiser sa capacité d’autorégulation. À l’aide de sa palpation et de ses connaissances approfondies en anatomie et physiologie, l’ostéopathe évalue le corps au complet et tente de trouver la ou les causes de la ou des dysfonctions qui peuvent être d’ordre musculo-squelettique, viscérale ou crânienne. Chaque séance est adaptée et unique. 

POURQUOI CONSULTER EN OSTÉOPATHIE LORSQUE VOUS ÊTES ENCEINTES?

La grossesse engendre de grands changements physiques et physiologiques.  L’optimisation de la mobilité du corps de la femme enceinte permet de prévenir, soulager ou éliminer certains maux fréquents lors de la grossesse tels que : maux de dos, maux de tête, sciatalgie, douleur à la symphyse pubienne, troubles digestifs, douleurs ligamentaires et de la cage thoracique.

L’ostéopathie permet également de préparer le corps de la femme comme habitacle pour le bébé à grandir et ainsi favoriser son développement. Elle permet aussi de faciliter l’accouchement. En effet, en plus d’adresser le corps au complet, l’ostéopathe portera une attention particulière sur les structures suivantes qui ont un grand rôle à jouer lors de l’accouchement. Leur liberté de mouvement et de tension est primordiale : 

  • Les dorsales

  • Les lombaires

  • Les os du bassin (iliaques, sacrum et coccyx)

  • Les coxo-fémorales

  • Le diaphragme 

  • Le plancher pelvien 

  • L’utérus ainsi que ses ligaments 

  • La musculature entourant le bassin et les lombaires

Finalement, il est important de consulter un ostéopathe après l’accouchement afin d’enlever les tensions que celui-ci a créé au niveau musculo-squelettique. De plus, votre professionnel va s’assurer de la mobilité de vos viscères qui se sont aussi grandement adaptés durant la grossesse afin de laisser le plus de place possible à l’utérus. Bonne grossesse !

Q&R SUR LES TRAITEMENTS D'ACUPUNCTURE PENDANT LA GROSSESSE 

82413865_110772877132026_4139580924033499136_n.jpg

Mélina Constantin

Acupunctrice

1- Qu'est-ce que l'acupuncture?

Faisant partie de la médecine chinoise, l'acupuncture est une modalité de traitement préventive et curative, qui consiste à rétablir l'équilibre et la bonne circulation chez le patient en insérant de fines aiguilles stériles à usage unique sur des points spécifiques du corps. Étant une médecine énergétique et holistique, la problématique est vue dans son ensemble et le choix des points variera en fonction de chaque individu selon l’expression de ses signes et symptômes. L’état énergétique bien particulier de la grossesse et ses changements tant physiologiques que psychologiques en bénéficient énormément!

2- Est-ce douloureux?
 

Non! Les aiguilles ont un diamètre qui varie de 0,16 à 0,22mm, et quoi que l’on puisse parfois ressentir une légère piqûre à l’insertion, ça ne dure jamais plus de quelques secondes. D’ailleurs, on en vient souvent même à les oublier et à faire une petite sieste pendant leur pose; moment de repos privilégié et de connexion avec bébé(s). De plus, les traitements pendant la grossesse comportent la plupart du temps peu d’aiguilles et sont très relaxants.

3- Quels sont les bienfaits de l'acupuncture?

Il est possible de soulager et prévenir sur de nombreux plans, tels que :

  • Inconforts digestifs (constipation, diarrhée, brûlements d’estomac, nausées, perte d’appétit)

  • Douleurs (lombaire, sciatique, pelvienne, tunnel carpien, migraine)

  • Troubles circulatoires (enflure, lourdeurs des jambes, hémorroïdes)

  • Troubles nerveux (anxiété, dépression, irritabilité, stress, insomnie, fatigue)

  • Et plus! (saignements de nez, sinusite, prurit essentiel, oligoamnios)

4- Qu'en est-il des contre-indications?

Plusieurs se demandent s’il est possible de venir consulter en acupuncture tout en ayant déjà un suivi avec un autre professionnel, par exemple en physiothérapie ou en ostéopathie. La réponse est oui! Ce sont même des approches complémentaires qui peuvent définitivement se supporter pour de beaux résultats. Il n’y a pas non plus de problème à venir consulter si vous prenez des médicaments, on vous en demandera simplement la liste lors de votre première consultation. 

5- Est-ce qu'il y a des effets secondaires?

L’avantage de cette approche est que les effets secondaires sont absents ou très mineurs. Elle est aussi sécuritaire autant pour maman que pour bébé(s). Dans les réactions normales, on peut parfois noter une augmentation de la douleur dans les quelques heures suivant un traitement pour une douleur musculaire, simplement parce que le corps se réajuste. L’on peut également ressentir une légère fatigue temporaire. Dans ce cas, il est recommandé de simplement se reposer et de boire beaucoup d’eau.

6- Comment l'acupuncture peut aider la grossesse double ou triple?

Un suivi en acupuncture est particulièrement bénéfique pour les personnes vivant une grossesse multiple, puisque celle-ci occasionne souvent plusieurs maux et est un facteur de risques pour certaines complications. En consultant tôt, il est possible de prévenir certaines menaces de travail pré-terme, de retard de croissance intra-utérin, de prééclampsie et de diabète gestationnel. 

7- Sachant que la grossesse gémellaire est à risque d'accouchement prématuré, doit-on éviter les traitements à partir du 3ième trimestre?

Non, il n'y a pas de trimestre à éviter. En fait, pendant la grossesse, il y a des "points interdits" (qu'on apprend pendant notre parcours d'études régulier), à risque de déclencher le travail s'ils sont utilisés d'une certaine façon, en certaines combinaisons et sur certaines personnes. Ils seront donc évités jusqu'à la toute fin par précaution, et utilisés plutôt en cas de dépassement de terme ou très près de la date de provocation.

L’acupuncture est sûre et efficace pendant toute la grossesse. Lorsque tout va bien, on recommande un traitement par mois en prévention d’inconfort ou de complications et un traitement par semaine lors du dernier mois pour préparer le corps à l’accouchement. Si un symptôme incommodant ou une problématique quelconque se présente, on augmentera le nombre de séances le temps de rétablir l’équilibre, ce qui peut varier d’une personne à l’autre.

8- Est-il vrai que les traitements peuvent m'aider à accoucher par voie basse?

En fait, les traitements reçus dans les dernières semaines de la grossesse mettent justement le focus sur la préparation du corps pour l’accouchement. Ceux-ci inclus des points pour assouplir le périnée, rendre les contractions plus efficaces, diminuer le temps de travail ou le faire commencer, faire tourner en position céphalique le bébé qui se présente en premier et diminuer le stress que peut amener l’inconnu du début de la merveilleuse aventure de parentalité en double ou en triple! 

LES RELATIONS SEXUELLES PENDANT LA GROSSESSE GÉMELLAIRE

ShanieLapointe_720x.jpg

Shanie Lapointe

Sexologue

Lorsqu'on entend le terme «grossesse multiple», il est souvent question de grossesse à risque et de certains dangers pour la maman et les bébés. Il est vrai que la grossesse multiple est catégorisée à risque par le système médical parce qu’elle comporte un peu plus de complications que la grossesse unique.

 

Cependant, il est important de souligner le terme risques puisque ce n’est pas une fatalité: ce ne sont pas toutes les personnes qui vivent une grossesse multiple qui vivront des symptômes de complications! Vous devez tout simplement faire preuve de prudence et de rester à l’affût de l'un des symptômes suivants: 

Perte de liquide amniotique ou de sang (ceci pourrait indiquer qu'une ou les membranes de la poche des eaux est fissurée/crevée ou que le placenta est praevia).

Présence de contractions trop tôt (ceci pourrait présager un accouchement prématuré lorsque le col est ouvert, trop court ou déjà dilaté).

Hypertension (pression artérielle élevée).

Autres symptômes/conditions que votre médecin vous indiquera de surveiller.

Lorsque vous recevez un de ces diagnostics de complication, il est fréquent que le-la médecin déconseille les futurs parents d’avoir des relations sexuelles et ce, pour votre santé, ainsi que celle de vos bébés. Toutefois, il est souvent question de pénétration  vaginale. Je trouve important de rappeler que les relations sexuelles ne se résument pas à la pénétration vaginale: quelle belle opportunité pour diversifier vos pratiques sexuelles et découvrir de nouveaux plaisirs! Par contre, dans certains cas, même les orgasmes vous seront proscrits à cause des contractions de l’utérus causées par ceux-ci. 

 

Dans tous les cas, je vous invite à poser des questions ou à demander des précisions à votre médecin afin d’avoir une idée précise de ses recommandations. Il se peut que la sexualité soit un sujet délicat à aborder pour vous ou que vous ne sentiez pas l’ouverture chez votre professionnel-le de la santé: soyez assuré-e que votre médecin est la personne qui connaît le mieux votre situation médicale et votre grossesse. Ainsi, il sera en mesure de vous mettre à l’aise afin d'aborder le sujet. Si ce n’est pas le cas, il serait pertinent de vous demander si vous préférez changer de professionel-le afin de profiter pleinement des rencontres de votre suivi de grossesse.

LIBIDO PAR-CI, LIBIDO PAR-LÀ

Il est possible que vous ayez une forte libido...et il est aussi possible que vous n’en ayez pas du tout! Le désir sexuel dépend d’une multitude de facteurs et il varie selon les jours et le trimestre de votre grossesse. 

 

Il est important de noter que le désir sexuel est relié à nos émotions et notre perception de soi. De ce fait, si vous êtes affligé-e par des maux de grossesse ou si vous ne vous considérez pas comme étant attirant-e, il est fort possible que votre désir pour votre partenaire soit éteint. Il est important d’écouter votre corps, vos envies et discuter de ce que vous vivez avec votre partenaire. Une bonne communication permet de mieux comprendre ce que l’autre vit et aussi de maintenir des attentes réalistes envers l’autre.

En ce qui concerne l'acte d'un point de vue physique, il est possible que vous ressentiez plus de plaisir lors de vos ébats amoureux puisque l'afflux sanguin est plus important dans vos organes génitaux. Cet aspect les rend donc plus sensibles. Certaines personnes apprécient cette sensation tandis que d’autres s’en sentent gêné-e-s. Enfin, des personnes vivront l’orgasme différemment lors de la grossesse: elles y arriveront plus facilement ou il sera plus long et plus intense. 

 

Évidemment, si vous ressentez de la douleur ou un inconfort à la pénétration ou lors de n’importe quelle pratique sexuelle, interrompez immédiatement la relation sexuelle pour des raisons de sécurité et pour diminuer les impacts négatifs reliés à la douleur. 

 

Lorsque la douleur survient, persiste ou vous inquiète, n'attendez pas avant de consulter un-e professionnel-le. Un-e physiothérapeute périnéale et un-e sexologue pourront vous accompagner pour trouver des pistes de solutions adaptées à votre situation.

Expecting Couple

MYTHES VS RÉALITÉ

Plusieurs mythes en lien avec la grossesse et la sexualité ont la peau dure! En voici quelques-uns décortiqués et démystifiés pour vous!