top of page
Site Web Portfolio Mannequin Classique Minimal Blanc Noir Clair (3).png

Le déroulement d'un accouchement par voie basse et par césarienne avec deux ou trois bébés.

Il est probable que le suivi de votre grossesse gémellaire se fasse à la clinique GARE avec une équipe de gynécologues. Dans certains cas, un médecin qui juge pertinent de planifier une césarienne en discutera avec sa patiente afin de lui expliquer les raisons à privilégier cette opération. Environ 63%, soit près des deux tiers des enfants issus d’une grossesse multiple sont nés par césarienne en raison du risque accru de complications et de naissance prématurée.

Au Québec, les femmes portant des jumeaux ne peuvent pas accoucher dans une maison de naissance et les grossesses de triplés ou plus auront automatiquement une date de césarienne planifiée. Il est nécessaire de vérifier le protocole en place dans votre pays et votre région. 

Une césarienne est la procédure chirurgicale par laquelle un ou plusieurs bébés sont mis au monde par une incision dans l'abdomen de la mère. Si vous ressentez de l’angoisse face à cette opération, il est important d’en faire part à votre professionnel de la santé. Il peut y avoir une raison, dès le départ, qui ne vous donne pas d'autre choix que d'accoucher par césarienne. Le type de grossesse gémellaire et les antécédents médicaux de maman influenceront le mode d'accouchement, des facteurs pour
lesquels vous avez peu de contrôle.

Il est important de rester ouverte a plusieurs scénarios en lien avec votre accouchement. Quelle que soit la façon dont vos bébés arrivent, rappelez vous que leur santé et la vôtre est tout ce qui compte.


MISE EN GARDE: Veuillez vous référer à un professionnel de la santé et au personnel médical pour toutes questions, consultations et urgences. Cette page n'est qu'à titre informatif. L'équipe de Mamans Pieuvres tient à remercier notre collaboratrice Mikko Graton ainsi que l'infirmière Vicky Rossignol pour sa contribution.

Q&R SUR L'ACCOUCHEMENT DE JUMEAUX PAR VOIE BASSE

18.png

1-Quel est le déroulement d'un accouchement vaginal avec deux bébés ?

En fait, il faut tout d’abord s’attendre à ce qu’il y ait beaucoup de personnel dans la salle d’accouchement pour des jumeaux. Encore plus s’ils sont prématurés. Il y aura certainement:

 

-au moins un gynécologue (peut-être deux!)

-une infirmière au chevet de maman

-une infirmière MINIMUM aux soins des bébés (ça peut aller à facilement 3-4)

-probablement un pédiatre (2 pédiatres si prématurés)

Remarquez qu’on essaie de réduire le nombre d’intervenants à un minimum autant que possible. De plus, il faut garder en tête que si on accouche dans un centre universitaire, il y a aussi des étudiants. Cela dit, les étudiants et résidents sont tous supervisés en tout temps, il n’y a rien à craindre. Pour des jumeaux, il est évident que ce n’est pas un résident junior qui va procéder à l’accouchement.

2- Pourquoi l'accouchement se déroule en salle d'opération dans certains hôpitaux ?

Accoucher des jumeaux, ce n’est pas comme accoucher un seul bébé. C’est un évènement imprévisible qui comporte des risques, disons-le. Ce n’est pas pour rien qu’on n’accouche pas de jumeaux en maison de naissance. Certains hôpitaux préfèrent que les jumeaux naissent en salle d’opération d’emblée même si on prévoit un accouchement vaginal. C’est à cause du risque de césarienne pour le deuxième s’il décide de ne pas collaborer.

3- Pour les mamans qui attendent des triplés, est-ce la même procédure?

Non! Pour ce qui est des triplés, votre césarienne sera automatiquement planifiée si vous accouchez au Québec, Canada. La moyenne des femmes qui attendent des triplés accouchent vers 34 semaines de gestation, et ce pour toutes sortes de raisons.

4- En quoi consiste la grande extraction? 

Même quand les deux bébés ont la tête en bas, il arrive que le deuxième fasse la culbute après la naissance du premier et qu'on doivent procéder à ce qu'on appelle la grande extraction. Le gynécologue ira chercher bébé B, qui est mal positionné.

Il faut comprendre que bébé B est parfois un peu “sonné”, surtout s'il y a eu une grande extraction. On peut donc s'attendre à ce qu'il ne soit pas déposé immédiatement sur vous. Lorsque cette manoeuvre est impossible ou inefficace, il faut intervenir très rapidement: toutes les minutes qu’on peut sauver sont capitales pour la santé du bébé.

Je vous invite à poser des questions spécifiques à votre docteur ou à vous inscrire à des cours prénataux spécifiques aux jumeaux pour bien vous informer sur l'accouchement vaginal avec deux bébés. 

 

1.png

5- Doit-on prendre une épidurale durant un accouchement de jumeaux ?

La fameuse épidurale... bien qu’elle ne soit pas obligatoire, elle est TRÈS fortement recommandée à cause du risque non négligeable de manœuvres internes pour le deuxième bébé (la grande extraction qu’on mentionnait ci-haut). Sans analgésie, il est très difficile de réussir une grande extraction et on n’a malheureusement pas d’autre choix que de procéder à une césarienne urgente sous anesthésie générale si cette dernière échoue.

6- Comment se déroule cette procédure?

L’anesthésiologiste va d’abord faire une évaluation complète du dossier avant même de venir rencontrer la patiente. Il évalue le risque, et il ne procède pas dans certaines situations (comme des troubles de coagulation par exemple).

Avec la maman position assise au bord du lit avec le dos arrondi, ou à l’occasion couchée sur le côté, l’anesthésiologiste va commencer par palper le dos pour trouver les repères osseux. Il badigeonne ensuite tout le dos avec une solution désinfectante. Un champ stérile est collé sur la peau, puis il fait une petite piqûre pour geler la peau et les tissus plus profonds (ça peut chauffer un peu).

 

Ensuite, le cathéter est inséré entre deux vertèbres jusqu’à dans l’espace épidural. Dès que l’on confirme qu’il est au bon endroit, on débute une perfusion de différents médicaments à l'aide d’une tubulure et d’une petite pompe. C’est une procédure généralement peu douloureuse, c’est vraiment mieux que ce qu'on s’imagine! Beaucoup plus de peur que de mal.

7- A-t-on automatiquement une sonde urinaire?

Pas nécessairement une sonde, en fait on essaie de l’éviter. C’est que certaines patientes ont de la difficulté à vider leur vessie avec la péridurale (pas toujours, on réussit généralement à aller à la toilette même avec une péridurale). On va privilégier des cathétérismes intermittents si la miction libre est impossible mais les protocoles peuvent être différents d’un hôpital à l’autre. 

Il faut absolument aussi vider la vessie avant de tenter un forceps, cathétérisme obligatoire. Une sonde est aussi installée lors d’une césarienne.

2.png

8- Quels gestes médicaux sont-ils posés sur les bébés dès leurs sorties?

Les gestes médicaux vont dépendre de l'état des bébés. Lorsque bébé est à terme, vigoureux et sans complications, de manière générale:

 

  • On le laisse sur le ventre de maman ;
     

  • On l'assèche avec des draps chauds ;
     

  • On aspire les sécrétions dans sa bouche et son nez à l'aide d'une petite poire en plastique ;
     

  • Si nécessaire, on lui met une tuque pour qu’il garde sa chaleur ; 
     

  • On clampe le cordon ombilical après une minute et papa ou maman peut le couper.

Lorsque bébé est prématuré ou qu'il n'est pas vigoureux, de manière générale:
 

  • On clampe le cordon ombilical rapidement ;
     

  • On l'emmène sur le lit chauffant afin de débuter les manoeuvres de réanimation (au besoin) ;
     

  • On stimule, on assèche et on aspire bien comme il faut les sécrétions avec un petit tube souple. C'est souvent suffisant pour que bébé retrouve un bon tonus et une respiration spontanée ;
     

  • On va mettre un capteur à saturation, ausculter le cœur et les poumons et faire une première évaluation physique.

Si tout est beau, on peut retourner en peau à peau avec maman ou papa. Parfois il faut aller plus loin dans les manœuvres (CPAP, ventilation par pression positive, intubation, etc.). Tout dépendant de la situation, le bébé peut nécessiter un transfert immédiat à l'unité néonatale.

Il y a aussi le test APGAR, qui est une évaluation de 5 critères à 1, 5 et 10 minutes de vie (on donne 0 à 2 points par critères pour un total de 10 points maximum). Les critères sont: la coloration du bébé, son tonus, sa respiration, ses réactions aux stimuli et sa fréquence cardiaque. Pour l’APGAR, on voit rarement 10, le bébé perd généralement un point pour la coloration, donc 9.

9- Qu’en est-il des placentas ?

Le ou les placentas sortent après les bébés. Ça devrait sortir tout seul (on appelle ça la délivrance placentaire spontanée). S’il n’est pas sorti après 30 minutes, on a une rétention placentaire, et on doit généralement se rendre en salle d’opération pour le sortir. Si la patiente a une bonne anesthésie avec sa péridurale, on peut parfois aller le chercher de façon manuelle dans la salle d’accouchement. Il arrive que le gros du placenta soit sorti, mais qu’il reste des débris à l’intérieur et cela peut créer des saignements abondants parce que ça empêche l’utérus de se contracter. Si on n’arrive pas à les évacuer, il faut aller en salle d’opération pour un curetage.

10- Quels gestes médicaux sont-ils posés sur la maman suite à l'accouchement vaginal?

Quand l’accouchement est terminé, on doit suturer s’il y a des lacérations (et il y en a presque toujours). C’est là une des raisons les plus convaincantes de prendre une épidurale à mon avis, haha! On fait une anesthésie locale si la patiente n’a pas d’épidurale, mais c’est loin d’être parfait.

 

Après la réparation, l’infirmière nettoie la patiente et la réinstalle confortablement. On arrête la perfusion épidurale, et on peut débuter l’allaitement si c’est ce que la maman désire. L’infirmière va continuer à évaluer les signes vitaux, les saignements, et la position de l’utérus toutes les trente minutes pour les deux premières heures, ensuite c’est trois fois aux heures, puis trois fois par jour. Cela peut être plus si jamais les saignements sont abondants. À noter que les procédures et protocoles peuvent varier d'un établissement à un autre.

Il va s'en dire que si une personne est apte à donner un consentement libre et éclairé, on ne peut pas faire des procédures contre son gré. Dans certains cas, le médecin est en droit de faire signer un formulaire de décharge de responsabilité.

DES CONSEILS LORS DU GRAND JOUR

J'invite les futures mamans à téléphoner à la salle d'accouchement de leur hôpital pour toutes inquiétudes ou questions concernant leur état de santé (contractions, perte liquide, saignement, ou autres). Les infirmières se feront un plaisir de répondre. De plus, on apprécie bien être avisé quand une maman de jumeaux s'en vient, cela nous permet de nous préparer davantage.

 

Faites confiance à votre corps, faites confiance aux médecins, faites confiance à votre conjoint(e), et savourez les derniers moments avec votre grosse bedaine! Et surtout, BRAVO pour cet exploit incroyable que de mettre au monde DEUX enfants! Et ce, peu importe la porte qu’ils ont prise, pour sortir! Nous sommes toutes des guerrières!

gestes médicaux

LE TOP 5 DES GRANDS OUBLIÉS

Nous avons demandé à notre infirmière ce que les gens oubliaient le plus souvent d'apporter avec eux à l'hôpital!

1.png

Il est possible que notre séjour soit plus long que prévu ; un peu de confort sera grandement apprécié, et ce même pour deux ou trois nuits!

3.png

Vos lèvres risquent d'être très sèches pendant et après autant d'efforts. C'est elles qui vous remercieront de ne pas avoir oublié votre baume!!

5.png

Apportez une bouteille ou tasse réutilisable avec un embout assez grand pour pouvoir y faire tomber de la glace. La plupart des hôpitaux ont des distributeurs d'eau et de glaçons.

2.png

Il est possible que notre séjour soit plus long que prévu ; un peu de confort sera grandement apprécié, et ce même pour deux ou trois nuits!

4.png

Il est conseillé d'apporter les fameux crocs ou gougounes au lieu des pantoufles pour un nettoyage plus facile, dû à l’environnement hospitalier

Visuel outil pour site web (17).png

Q&R SUR LA CÉSARIENNE AVEC DEUX BÉBÉS ET PLUS
 

1-Quel est le déroulement d'une césarienne avec deux ou trois bébés ?

Il faut savoir que pour les grossesses gémellaires, la césarienne planifiée se situe vers la 37e semaine de gestation, tandis que pour les grossesses multiples (trois bébés ou plus) elle aura lieu beaucoup plus tôt dû à une multitude de facteurs (habituellement avant 34 semaines).

 

Parfois, l’opération peut être planifiée avant dû à un risque quelconque (ex : un des bébés ne grandit pas suffisamment). Dans ce cas, il est probable qu’on vous suggère de vous donner une médication qui aura pour effet d’accélérer le développement des poumons de vos bébés. Fait à noter : si vous désirez une ligature des trompes, demandez-le lors de la planification de votre césarienne.

2- Est-ce qu'il faut faire des étapes particulières juste avant l'opération?

Oui. Environ 48 heures avant l’opération, on vous fera des prises de sang dans le but de faire préparer des sacs de culots sanguins compatibles avec le vôtre. Cette étape est obligatoire pour toute personne qui doit subir une opération, peu importe le type de chirurgie. Les professionnels vous feront une brève présentation du déroulement de l’opération ainsi que les choses à surveiller lors de votre retour à la maison. L'hôpital devrait vous remettre un document avec toutes les informations pertinentes.

Il sera nécessaire d'être à jeun avant l’opération afin de protéger vos voies respiratoires dans l’éventualité où l’on devrait vous endormir pour l’anesthésie. De plus, certaines personnes sont sensibles aux médicaments utilisés pour l’anesthésie et pourraient avoir des nausées et vomissements (Si vous avez le ventre plein, il est possible que ce beau moment soit gâché!). 

Le matin de l’opération, on vous demandera de vous laver avec un savon antiseptique afin de réduire le risque d’infection au maximum. Ce savon est disponible à la pharmacie.

3- Une fois arrivée à l'hôpital, comment la mère est prise en charge ?

Tout d'abord, votre partenaire ou une personne significative peut vous accompagner. Certains hôpitaux vous prépareront dans la chambre où vous séjournerez après l’arrivée des bébés, tandis que d’autres pourraient le faire directement dans la salle d’accouchement ou encore dans l’unité des chirurgies d’un jour. Peu importe, le déroulement se passera de la même façon :

  • Remise d’un bracelet d’identification ainsi qu’un bracelet avec vos allergies si applicable (prenez le temps de vérifier l’exactitude des informations) ;
     

  • Prise de vos signes vitaux (pression artérielle, pouls, rythme respiratoire, température, saturation en oxygène);
     

  • Changement de tenue en jaquette d'hôpital;
     

  • Vérification du consentement (pour celles qui veulent la ligature, vérifiez bien la partie sur le consentement).

On vous donnera probablement un shooter d’un médicament pour protéger vos poumons même si vous êtes à jeun (PS : ça goutte l’eau de mer et ce n’est pas très bon!). 

Vous serez dans une salle d’attente et on fera la vérification à savoir si tous les renseignements nécessaires ont été remplis. Le gynécologue et l’anesthésiste viendront vous voir pour vous poser quelques questions et vous permettront de poser les vôtres.

4- À quoi doit-on s'attendre au bloc opératoire?

Au moment où on vous emmènera dans la salle d’opération, on indiquera à votre accompagnateur de rêvetir un habit ou un uniforme conçu pour la salle d'opération. Ne soyez pas surprise puisqu’il y aura beaucoup de personnel dans la salle d’opération! Un anesthésiste, un inhalothérapeute, un préposé aux bénéficiaires, des infirmières pour vous, des infirmières pour les bébés et le chirurgien-gynécologue.

Le gynécologue sera vêtu d’une jaquette stérile et imperméable et il travaillera sous de grosses lampes qui dégagent beaucoup de chaleur. Il est important de mentionner que la température et l'humidité sont maintenus à des niveaux très précis en salle d'opération. Ne soyez dont pas surpris par la température froide et la luminosité.

On vous mettra un brassard pour prendre votre pression tout au long de l’opération. On installera une voie intra-veineuse pour perfuser des médicaments (comme par exemple pour traiter les nausées, les chutes de pression, ou les saignements). Il est maintenant le temps de vous faire l’anesthésie.

3.png

5- Comment on procède pendant l'anesthésie épidurale ?

Vous devrez bien courber le dos, même si ce n'est pas facile à faire avec notre immense bedaine!). C'est un peu désagréable mais ça ne fait pas vraiment mal. Instantanément, vos jambes vont devenir molles et vous aurez une sensation de chaleur dans le bas du dos. À ce moment, vous ne contrôlez plus vos jambes, donc on vous aidera à vous placer sur la table d’opération. L'anesthésie n'enlèvera pas nécessairement toutes les sensations.

C'est un peu comme quand on est gelé chez le dentiste, on sent qu'il se passe quelque chose, mais on ne ressent pas la douleur. Une fois bien placée, l’infirmière va installer une sonde urinaire pour bien vider votre vessie. Vous ne sentirez rien de cette manœuvre car l'anesthésie fait déjà effet. Ensuite, les grands champs stériles sont installés et on couvrira votre vue.

C’est à ce moment que votre accompagnateur vous rejoint. Il est à noter que certains établissements acceptent que vous preniez des photos.

6- Comment se déroule la sortie des bébés?

Une fois que le chirurgien a désinfecté votre corps avec une solution spéciale, il fera l’incision dans le pli naturel de votre peau entre le pubis et le ventre. De cette façon, la cicatrice sera moins visible une fois guérie. Le chirurgien va faire une pression importante sur le haut de votre ventre pour faire sortir les bébés. Ça coupe un peu le souffle, mais ça ne dure pas longtemps. 

En premier lieu, ils sortiront bébé A et la durée de cette première étape est variable selon quelques facteurs (ex: césarienne antérieure, césarienne d'urgence). L'équipe va aspirer les sécrétions de ses voies respiratoires. L'infirmière en charge de ce bébé va le récupérer, vous le montrer rapidement et va l’évaluer et le nettoyer légèrement. Elle lui mettra une couche et une couverture pour que bébé A reste au chaud.

 

Ce sera la même chose pour bébé B (et bébé C ou bébé D) mais on peut s'attendre à ce que le(s) bébé(s) suivant(s) sortent plus rapidement, c'est-à-dire en quelques secondes. Ne vous inquiétez pas si les bébés ne pleurent pas tout de suite. Les bébés nés par césarienne ont souvent beaucoup de liquide amniotique dans les voies respiratoires, d'où la raison ou l'équipe s'occupera d'aspirer les sécrétions.

 

Pendant que le personnel s'occupe des bébés, le chirurgien-gynécologue s'occupera de vous recoudre. Il faudra attendre dans la salle de réveil avant de retourner à la chambre.

4.png

7- Qu'est-ce qui se passe une fois retourné à la chambre? 

Les infirmières vont peser et mesurer vos bébés lors de votre retour, à moins que ces derniers soient envoyés aux soins néonataux. Si ce n’est pas déjà fait et que vous désirez allaiter, mettez vos bébés aux seins. Les infirmières vous aideront à vous positionner. Autrement, commencer à tirer votre lait dès que vous pourrez. 

Visitez notre page sur le tire-allaitement et l'allaitement où on aborde aussi la prématurité.

Dès que vous commencerez à ressentir de la douleur, demandez un analgésique. On prendra vos signes vitaux régulièrement, ne vous en faites pas. La première fois que vous allez vous remettre debout sera environ 6 heures après votre retour à la chambre. Demandez un analgésique 30 minutes avant. Servez-vous de vos bras et cuisses pour forcer afin d'éviter d’utiliser votre ventre.

Il est très probable que vos jambes soient enflées après à la césarienne suite au soluté. Un petit truc : gardez les jambes élevées afin de diminuer l’enflure. Si tout se passe bien, vous aurez droit de manger par la suite. Votre sonde urinaire sera retirée quand vous urinerez assez et votre soluté lorsque votre hydratation sera jugée suffisante.

8- Qu'est-ce qui est important de savoir concernant l'entretien de la cicatrice ?

Habituellement, vous aurez un pansement spécial qui vous permet d’aller sous la douche puisque celui-ci sera imperméable. Il a des auréoles comme un nid d’abeille avec une pellicule transparente par-dessus. Vous le gardez selon le temps demandé par votre gynécologue qui est environ de 7 à 10 jours. En dessous, vous aurez ce qu’on appelle des diachylons de rapprochement. N’y touchez pas, ils tomberont par eux-mêmes (si après 14 jours ils y sont toujours, alors retirez-les). Vous ne devriez pas voir de points de suture sur votre peau.

Lavez votre cicatrice avec un savon blanc non parfumé, cela va diminuer l’irritation de votre plaie et ce sera plus agréable lors de vos douches. Vérifiez votre cicatrice à tous les jours et contactez la clinique de gynécologie de votre hôpital si vous observez les signes d’infection suivants: douleur non soulagée pas les analgésiques, rougeur, chaleur, la peau qui durcit autour de la cicatrice, écoulement ou fièvre.

 

9- Existe-t-il un moyen d'accéler la cicatrisation?  

Il n’y a pas de crème miracle à mettre sur votre cicatrice. Avec le temps, elle viendra moins enflée et retrouvera une couleur chair. Voyez-la comme un symbole de la naissance de vos petits amours et non pas comme une cicatrice hideuse. Certaines femmes vont se faire tatouer pour dissimuler cette cicatrice mais je vous conseille d’attendre que celle-ci soit très bien guérie. Calculez environ une année entière.
 

10- Qu'en est-il des saignements ?

Pour les saignements vaginaux (le vrai terme est lochies), c’est sensiblement comme une grosse menstruation. À l'hôpital, vous aurez des piqués jetables les premières journées où il y aura de plus gros saignements. Ensuite, des serviettes de nuit longues et absorbantes seront suffisantes à mon avis. Attention! Si vous passez des caillots gros comme un œuf ou si vous souillez une grosse serviette sanitaire de nuit en moins d’une heure, il est très probable que vous soyez en hémorragie! Allez à l’urgence ou contactez la clinique de gynécologie de votre hôpital.

 

Vous aurez une prescription d’analgésique pour quelques jours à la maison. Parfois, seulement les acétaminophènes (Tylenol) sont assez. Vous aurez aussi une prescription de médicaments pour ramollir les selles (Colace,Senokot, Laxaday…) car les analgésiques causent la constipation.

Prenez-les pour éviter de trop forcer du ventre quand vous irez à la selle. Si vous avez perdu beaucoup de sang, vous aurez aussi une prescription de fer, qui pourrait causer également de la constipation. Si vous passez 3 jours sans faire de selles, contactez votre médecin ou votre pharmacien pour des conseils.

DES CONSEILS LORS DU GRAND JOUR

La plupart des sous-vêtements arrivent directement sur la cicatrice, veuillez donc prévoir des sous-vêtements plus amples pour votre période post opératoire et pour la maison.  (Oui les bobettes laides qui montent jusqu’au nombril … C’est loin d’être sexy mais ça évite d’avoir mal!) Apportez des vêtements amples ou gardez vos pantalons de maternité le temps que le ventre diminue et la cicatrice soit moins sensible.

Certains parents voudront visionner des vidéos sur Internet d'une césarienne mais je vous le déconseille. Bonne rencontre!

cesarienne indis

LES INDISPENSABLES

À se procurer pour votre césarienne planifiée ... ou non!

7.png

Les serviettes de nuit sont plus absorbantes et plus longues que les régulières. Vous pourrez aussi vous sentir plus confortable avec des couches d'incontinence pour adultes.

10.png

Il est important de prendre votre douche à chaque jour, même si vous ressentez de la douleur. Achetez un savon blanc non parfumé pour laver votre plaie.

8.png

Les sous-vêtements à taille haute en coton sont l'idéal car votre cicatrice pourra mieux respirer et l'élastique n'arrivera pas en plein milieu de votre plaie. 

11.png

Assurez-vous d'avoir suffisamment d'antidouleur comme de l'acétaminophène (ex: Tylenol ) et des anti-inflammatoires (ex: Advil/Motrin) avant votre départ vers l'hôpital.

9.png

Procurez-vous un vêtement de soutien, comme une ceinture ou une gaine afin de retenir votre surplus de ventre dans le but d'éviter la pression sur votre cicatrice.

12.png

Idéal pour sécher votre plaie ou vos parties génitales directement à l'hôpital et à la maison. Peu dispendieux, ce petit gadget se glisse bien dans votre valise et dans votre pharmacie!

3.png
4.png

LIENS INTÉRESSANTS À CONSULTER:

Source: CHU Sainte-Justine

La césarienne : se préparer pour mieux récupérer (épisode 22)

Source: Podcast Marche & Saut

Accoucher des multiples

Source: About Kids Health

Source: CHUM

Sources :

bottom of page