Couple's Feet in Bed

SEXUALITÉ

En collaboration avec Shanie Lapointe, sexologue.

La sexualité pendant et après une grossesse multiple.

Lorsqu'on entend le terme «grossesse multiple», il est souvent question de grossesse à risque et de certains dangers pour la maman et les bébés. Qu’en est-il de la sexualité en contexte de grossesse multiple? Est-ce possible de maintenir les rapprochements amoureux? Est-ce sécuritaire? À quand la reprise des activités sexuelles après l'accouchement et qu'est-ce qui explique la baisse de libido? 

 

En parcourant cette page, nous réponderons à toutes ces questions afin que vous puissiez vivre votre grossesse de manière sereine: dans l’amour, l’intimité et la sexualité que vous désirez! 

LES RELATIONS SEXUELLES PENDANT LA GROSSESSE GÉMELLAIRE

ShanieLapointe_720x.jpg

Shanie Lapointe

Sexologue

Il est vrai que la grossesse multiple est catégorisée à risque par le système médical parce qu’elle comporte un peu plus de complications que la grossesse unique.

 

Cependant, il est important de souligner le terme risques puisque ce n’est pas une fatalité: ce ne sont pas toutes les personnes qui vivent une grossesse multiple qui vivront des symptômes de complication! Vous devez tout simplement faire preuve de prudence et de rester à l’affût de l'un des symptômes suivants: 

Perte de liquide amniotique ou de sang (ceci pourrait indiquer qu'une ou les membranes de la poche des eaux est fissurée/crevée ou que le placenta est praevia).

Présence de contractions trop tôt (ceci pourrait présager un accouchement prématuré lorsque le col est ouvert, trop court ou déjà dilaté).

Hypertension (pression artérielle élevée).

Autres symptômes/conditions que votre médecin vous indiquera de surveiller.

Lorsque vous recevez un de ces diagnostics de complication, il est fréquent que le-la médecin déconseille les futurs parents d’avoir des relations sexuelles et ce, pour votre santé, ainsi que celle de vos bébés. Toutefois, il est souvent question de pénétration  vaginale. Je trouve important de rappeler que les relations sexuelles ne se résument pas à la pénétration vaginale: quelle belle opportunité pour diversifier vos pratiques sexuelles et découvrir de nouveaux plaisirs! Par contre, dans certains cas, même les orgasmes vous seront proscrits à cause des contractions de l’utérus causées par ceux-ci. 

 

Dans tous les cas, je vous invite à poser des questions ou à demander des précisions à votre médecin afin d’avoir une idée précise de ses recommandations. Il se peut que la sexualité soit un sujet délicat à aborder pour vous ou que vous ne sentiez pas l’ouverture chez votre professionnel-le de la santé: soyez assuré-e que votre médecin est la personne qui connaît le mieux votre situation médicale et votre grossesse. Ainsi, il sera en mesure de vous mettre à l’aise afin d'aborder le sujet. Si ce n’est pas le cas, il serait pertinent de vous demander si vous préférez changer de professionel-le afin de profiter pleinement des rencontres de votre suivi de grossesse.

LIBIDO PAR-CI, LIBIDO PAR-LÀ

Il est possible que vous ayez une forte libido...et il est aussi possible que vous n’en ayez pas du tout! Le désir sexuel dépend d’une multitude de facteurs et il varie selon les jours et le trimestre de votre grossesse. 

 

Il est important de noter que le désir sexuel est relié à nos émotions et notre perception de soi. De ce fait, si vous êtes affligé-e par des maux de grossesse ou si vous ne vous considérez pas comme étant attirant-e, il est fort possible que votre désir pour votre partenaire soit éteint. Il est important d’écouter votre corps, vos envies et discuter de ce que vous vivez avec votre partenaire. Une bonne communication permet de mieux comprendre ce que l’autre vit et aussi de maintenir des attentes réalistes envers l’autre.

En ce qui concerne l'acte d'un point de vue physique, il est possible que vous ressentiez plus de plaisir lors de vos ébats amoureux puisque l'afflux sanguin est plus important dans vos organes génitaux. Cet aspect les rend donc plus sensibles. Certaines personnes apprécient cette sensation tandis que d’autres s’en sentent gêné-e-s. Enfin, des personnes vivront l’orgasme différemment lors de la grossesse: elles y arriveront plus facilement ou il sera plus long et plus intense. 

 

Évidemment, si vous ressentez de la douleur ou un inconfort à la pénétration ou lors de n’importe quelle pratique sexuelle, interrompez immédiatement la relation sexuelle pour des raisons de sécurité et pour diminuer les impacts négatifs reliés à la douleur. Lorsque la douleur survient, persiste ou vous inquiète, n'attendez pas avant de consulter un-e professionnel-le. La douleur peut être d'ordre physique et/ou psychologique: un-e physiothérapeute périnéale et un-e sexologue pourront vous accompagner pour trouver des pistes de solutions adaptées à votre situation.

Expecting Couple

Crédits photos: Wix

MYTHES VS RÉALITÉ

Plusieurs mythes en lien avec la grossesse et la sexualité ont la peau dure! En voici quelques-uns décortiqués et démystifiés pour vous! 

01

La relation sexuelle fait mal aux bébés ou les bébés entendent les ébats.

En fait, le bébé est bien à l'abri dans la poche des eaux et le col de l’utérus est «hermétique» grâce au bouchon muqueux. Donc, peu importe la longueur de l’objet ou du pénis responsable de la pénétration vaginale, cela n’atteint pas le bébé! 

Toutefois, il est possible que les bébés ressentent certains mouvements, mais ni plus ni moins que lorsque maman prend une marche par exemple.

02

La relation sexuelle cause un accouchement prématuré.

Lorsque la grossesse se passe bien, il n’y a pas de dangers liés aux contractions de l’utérus provoquées par un orgasme ou la stimulation des seins. Toutefois, si votre professionnel-le de la santé vous a diagnostiqué une complication reliée à un risque d’accouchement prématuré (décollement placentaire, col ouvert trop tôt, etc), il est possible dans ce cas qu’une relation sexuelle soit responsable d’un accouchement qui est déclenché trop tôt. C’est pourquoi la pénétration vaginale vous sera fortement déconseillée si vous présentez ces signes. 

Par contre, même en suivant à la lettre les recommandations du-de la médecin, une grossesse multiple est plus à risque de se terminer en accouchement prématuré. En fait, la moitié des jumeaux viennent au monde avant la 36e semaine de grossesse et la moitié des triplés naissent avant la 32e semaine de grossesse (About Kids Health, 2019).

03

Les partenaires ne sont pas attiré-e-s par leur conjoint-e enceint-e.

Il est possible que le désir fluctue pour les deux parents et cela peut être expliqué par toutes sortes de raisons: la présence des bébés, les changements à venir, la peur d’être parent, ne pas vouloir blesser sa-son partenaire, être fatigué-e, préoccupé-e, etc. 

De plus, il arrive souvent que la personne enceinte ne se reconnaisse plus tellement les changements corporels sont rapides et modifient son corps. Cela entraîne parfois une baisse de l’estime parce qu’elle ne se trouve plus belle-beau lorsqu’elle regarde ce corps qu’elle ne reconnaît plus. Ensuite, elle projette cette vision qu’elle a d’elle-même sur son-sa partenaire et conclut que l’autre ne doit plus la désirer. Ce n’est vraiment pas le cas de tou-te-s les partenaires! En fait, une bonne partie d'entre eux trouvent leur amoureux-se plus attirant-e-s lors de la grossesse!

Enfin, la fréquence des relations sexuelles tend à diminuer durant la grossesse dû à plusieurs facteurs, dont le manque de temps et les changements psychologiques reliés à cette période. ​Ne sautez donc pas trop rapidement aux conclusions et abordez le sujet du désir sexuel ainsi que les craintes qui y sont reliées avec votre partenaire pour en avoir le cœur net! 

04

Je dois éviter tout rapport sexuel pendant une grossesse gémellaire.

Si vous ne présentez pas de symptômes catégorisés à risques ou n'avez reçu aucun diagnostic de votre médecin et que vous en avez envie: il est possible et très agréable de faire l’amour!

 

En effet, l’ocytocine créée par le contact avec son amoureux-se procure de nombreux bienfaits à la personne enceinte: détente, plaisir, meilleur sommeil, plus de confiance en soi et un moment de connexion avec la-le partenaire.

 

Enfin, bébé ressent aussi cette vague de bien-être et il en profite tout autant! 

CAPSULE VIDÉO SUR LA SEXUALITÉ PENDANT ET APRÈS LA GROSSESSE GÉMELLAIRE:
 
Les Cafés entre Mamans Pieuvres sont des capsules vidéo avec un professionnel qui traite sur des sujets reliés aux jumeaux et triplés, ainsi qu'à la grossesse gémellaire et multiple. Dans cet épisode, Shanie Lapointe, sexologue, répond à certaines questions concernant la sexualité dans notre couple avant et après une grossesse gémellaire. 

 

LIBIDO ET MÉDICAMENTS

1517591419687.jpg

Lydia Cyr 

Pharmacienne chef

De par leurs effets thérapeutiques ou secondaires, plusieurs médicaments peuvent avoir un impact au niveau de la fonction sexuelle ou de la libido. En ajout aux changements physiques et hormonaux chez la femme enceinte ou en post partum, certains traitements prescrits peuvent avoir des conséquences sur sa vie sexuelle. 

 

Les médicaments appartenant à la classe des ISRS (inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine) sont ceux qui génèrent le plus souvent de tels effets secondaires. En effet, ils sont fréquemment prescrits en cas de troubles anxieux ou de dépression chez la femme enceinte ou qui allaite. Les médicaments faisant partie de cette catégorie sont la fluoxétine, le citalopram, l’escitalopram, la sertraline, fluvoxamine et la paroxetine.

 

Des effets secondaires sexuels sont rapportés chez environ 50% des patientes et incluent une baisse de la libido et du désir sexuel et des problèmes au niveau de l’atteinte de l’orgasme. Dans les études, les femmes sont majoritairement touchées par ces effets secondaires puisqu’elles sont plus fréquemment traitées avec ce type de médicament (elles vont davantage consulter pour cette problématique que les hommes).

 

Pour les femmes qui subissent ces effets secondaires, plusieurs stratégies peuvent être mises en place afin de les atténuer. Une diminution de dose, un changement de molécule ou l’exercice physique avant la relation sexuelle (augmentation de l’activité du système nerveux sympathique) pourraient être tentés (avec l’accord du médecin traitant). Chez environ 10% des patientes, ces effets vont s’estomper d’eux-mêmes malgré la poursuite du traitement. Il est aussi à noter que ces effets secondaires ne sont pas permanents et disparaissent à l’arrêt du traitement.

 

Les autres médicaments pouvant causer des désordres sexuels comme effets secondaires sont plus rarement prescrits chez la femme enceinte ou qui allaite. En cas de doute sur un effet secondaire, votre pharmacien de famille vous accompagnera dans la recherche d’une option appropriée, avec l’aide de votre médecin.

LA SEXUALITÉ EN PÉRIODE POSTPARTUM 

ShanieLapointe_720x.jpg

Shanie Lapointe

Sexologue

QU'EST-CE QUI EXPLIQUE MA BAISSE DE LIBIDO?

 

Pour la personne qui a donné naissance, une partie de la baisse de désir sexuel suite à l’accouchement est due aux changements hormonaux. En effet, les personnes qui vivent une grossesse multiple ont un niveau d’hormones plus élevé, donc elles en sont affectées plus rapidement et plus intensément que celles qui vivent une grossesse unique. Pour la période postpartum, c’est la même chose. 

Suite à la naissance des bébés et la délivrance du placenta, il y a une chute de production d’oestrogènes et de progestérone. Ceci entraîne une augmentation de la prolactine et de l’ocytocine, afin de déclencher la lactation et le réflexe d’éjection. Que vous ayez choisi l’allaitement ou non pour nourrir vos bébés, le corps produit ce qu’il faut pour arriver à la montée de lait. Ce cocktail d’hormones amène une baisse de désir et une sécheresse vaginale: c’est le corps qui concentre toutes ses énergies à sa récupération suite à l’accouchement et pour répondre aux besoins de bébé. 

Aussi, il est possible que les premières semaines suite à la naissance aient un effet de baisse de libido pour votre partenaire: il-elle est également fatigué-e et tente de s’adapter à la nouvelle réalité que la venue des bébés impose. Enfin, il est possible que l’accouchement ait été marquant et choquant pour lui-elle au point d’avoir un blocage et ne plus pouvoir érotiser le corps de sa partenaire pendant un certain temps. 
 

D’autres facteurs peuvent influencer le désir dans un couple, suite à la naissance des bébés: la fatigue, le manque de temps, souffrir de dépression post-partum, la crainte d’avoir mal ou de retomber enceinte, entretenir des émotions négatives et des conflits non-résolus avec sa-son partenaire et bien d’autres. D’ailleurs, la pression, l’inconfort et la crainte sont les pires ennemis du désir. Essayez de comprendre ce qui influence votre libido et tentez de répondre à votre besoin, de la façon qui fait le plus de sens pour vous. 

En dernier lieu, peu importe ce qui vous tracasse, la communication reste un des éléments essentiels pour conserver un bon lien avec votre partenaire. Je vous encourage à exprimer vos craintes et vos soucis afin d’informer votre partenaire de ce que vous vivez ainsi que  pour discuter de vos attentes mutuelles. 

Pillow Fight

Crédits photos: Wix

REPRISE DES RELATIONS SEXUELLES: COMBIEN DE TEMPS APRÈS L'ACCOUCHEMENT?

Le nombre de semaines recommandé varie selon les professionnel-le-s de la santé et pourtant, lorsqu’il n’y a pas de contre-indication, c’est dès que vous vous en sentez prêt-e-s et à l’aise! Pour certains couples, ce sera quelques jours après tandis que pour d’autres, cela peut prendre des mois: il n’y a pas de norme. 

Il est souvent conseillé d’attendre 2 à 3 semaines pour laisser le temps à la vulve, le vagin et le périnée de se remettre de l’étirement, se réparer et éviter les infections. Ensuite, certaines personnes attendent l’arrêt des saignements après un accouchement vaginal (lochies), qui cessent en général après 6 semaines; tandis que d’autres ne s’en soucient pas. Suite à une césarienne, il est préférable d’attendre que la cicatrice soit bien guérie avant de reprendre l’exercice et les relations sexuelles.

Si vous avez eu besoin d’interventions telles que l’épisiotomie, une césarienne ou l’utilisation des forceps lors de votre accouchement, il est probable que votre médecin vous conseille de ne pas avoir de relations sexuelles durant un certain temps...alors qu’il est souvent question de pénétration.

Heureusement, la sexualité et l’intimité ne se résument pas à la pénétration: si le désir est là, utilisez votre imagination afin de pouvoir explorer de nouvelles façons de vous faire plaisir!

-Shanie Lapointe, sexologue 

Dans tous les cas, il est important de suivre les recommandations de votre professionnel-le de la santé. Si vous n’êtes pas d’accord, ne comprenez pas ses directives ou si vous voulez plus d’informations, n’hésitez pas à lui poser des questions.


AVEZ-VOUS DES CONSEILS POUR LA PREMIÈRE PÉNÉTRATION POST-ACCOUCHEMENT?

Il est possible de maximiser les chances que votre première relation sexuelle avec pénétration vaginale se passe bien. Il est primordial de mettre en place une ambiance propice aux relations sexuelles​.​

Voici quelques exemples pour vous aider à conserver une habitude avant l’arrivée des bébés:

  • Regarder un épisode de votre série préférée ensemble, manger un repas de votre resto du coin pendant que les enfants sont couchés, etc ;

  • Parlez de l’importance du consentement: il est souvent plus facile de dire non à une avance quand votre partenaire vous demande si c’est ce que vous voulez plutôt que d’avoir à refuser une avance;

  • Réapprivoisez votre corps avant de partager l’expérience avec votre partenaire:
     

    • Touchez aux zones sensibles

    • Caressez-vous 

    • Utilisez vos doigts ou un jouet sexuel pour constater votre réaction à une pénétration
       

  • Garder des contacts physiques, des câlins, des petites attentions, etc.
     

  • Partagez des moments de complicité.
     

Lorsque vous vous retrouvez au lit avec votre partenaire:

  • Utilisez un lubrifiant puisque le vagin peut être moins lubrifié qu’avant, surtout si vous allaitez vos bébés ou si vous n’êtes pas suffisamment excité-e;
     

  • Faites preuve de délicatesse lors de la première pénétration;
     

  • Faites vous-mêmes le mouvement de va-et-vient pour contrôler l’intensité, la profondeur et la vitesse de la pénétration;

Commencez avec une relation sexuelle sans pénétration pour la première fois, pour vous sentir en confiance. Toutefois, si vous vivez tout de même de la douleur lors de la pénétration, ne restez pas avec cet inconfort. Des séances avec une physiothérapeute spécialisée en rééducation pelvienne et périnéale et/ou avec un-e sexologue pourront  vous aider à identifier et régler le problème.

118766315_315578129881948_3740061932051159096_n.png

Pour en apprendre davantage sur les clés d'un post-partum réussi, écoutez Stéphanie au micro de Laetitia Montolio.

Les éphéMÈRES est l'endroit où les femmes se livrent sur leur maternité en toute franchise et sans tabou. Pendant de longues entrevues, on y parle de désir d'enfant, de grossesse, d'accouchement, de post partum et bien sûr, de ce qui vient avec le nouveau statut de mère.

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

L'IMPORTANCE DE CONSULTER

Selon l’Ordre professionnel des sexologues du Québec (OPSQ), la «sexologue intervient afin d’améliorer, de maintenir et de rétablir la santé sexuelle des personnes». Les champs d’expertise de la sexologue sont donc reliés aux comportements et développement sexuel reliés aux adultes, enfants, couples et familles, tout en sachant s’adapter à la personne à laquelle elle s’adresse. 

Le rôle de la sexologue dans un processus de relation d’aide est de vous offrir du soutien, de l’écoute et un accompagnement dans vos réflexions pour passer à travers un moment difficile ou un processus de changement à l’aide de moyens concrets. 

POURQUOI CONSULTER?

Les raisons de consultations d’une sexologue sont nombreuses. Il est possible de les diviser en 3 grandes catégories: ​​

 

1- SEXUEL

Image by Sharon McCutcheon
  • Douleur à la pénétration 

  • Baisse du désir sexuel

  • Diminution du plaisir sexuel

2- AFFECTIF

Family Dispute
  • Problèmes de communication

  • Difficultés affectives et amoureuses

  • Image corporelle négative

  • Séparation et divorce

  • Deuil périnatal

3- PHYSIQUE

Image by Reproductive Health Supplies Coalition
  • Difficultés de conception ou infertilité 

  • Prise de décision suite à une grossesse inattendue

  • Accouchement traumatique

  • Fausses couches, interruption de grossesse, réduction embryonnaire

OBTENIR DE L'AIDE

Si vous sentez que votre situation vous rend malheureux-se, qu’elle crée des conflits dans votre couple, qu’elle vous préoccupe ou que vous voulez tout simplement la modifier, ce sont des signes que vous êtes prêt-e-s à consulter.

Ce sont les gens comme vous et moi qui désirent améliorer ou changer des aspects de leur sexualité et/ou de leur relation avec leur entourage. Votre raison de consulter doit être en lien avec la venue de vos enfants, d’un changement au sein de votre couple suite à un projet parental ou lié à votre rôle d’éducateur-trice à la sexualité de vos enfants.

Lors de votre première rencontre, gardez en tête qu’il est primordial de se sentir à l’aise avec la sexologue afin de pouvoir créer un lien de confiance significatif et se laisser accompagner à travers ce processus. Aborder les sujets liés à sa sexualité est souvent vécu avec gêne ou embarras. Soyez rassurée-e-s: les sexologues ont une formation solide qui leur permet d’aborder le sujet avec délicatesse et dans le respect de votre rythme. 

TÉMOIGNAGE ANONYME DE PARENTS DE JUMEAUX:

Jane et Alex se sont connus il y a de cela près de 10 ans et ils sont les heureux parents d’un grand garçon de 5 ans. L’an passé, suite à une grossesse surprise, Jane a donné naissance à des adorables jumeaux didi. Cet événement, si heureux, a apporté son lot de changements au sein de leur couple. Jane et Alex ont décidé de consulter une sexologue quand ils ont réalisé à quel point une distance s'installe entre eux, ainsi qu’une insatisfaction de leur vie sexuelle, presque inexistante.

 

Au fil des rencontres et à travers les échanges, la sexologue comprend que Jane vit de la culpabilité de ne plus avoir assez de temps pour ses enfants et trouve difficile de ne travailler qu’à temps partiel. Elle se sent réduite à son rôle de mère et voudrait partager plus équitablement les tâches.  Enfin, elle n’a presque plus de temps pour elle, donc encore moins pour son amoureux. Quant à Alex, il trouve difficile de ne pas passer beaucoup de temps avec sa famille: il fait de plus en plus de temps supplémentaire afin de conserver leur rythme de vie et répondre aux besoins financiers de la famille. Aussi, il se sent impuissant de voir son amoureuse malheureuse. Finalement, il s’ennuie d’elle et voudrait retrouver quelques habitudes qu’ils avaient avant l'arrivée des enfants. 

 

Avec l’aide de la sexologue, ils ont réussi à identifier des pistes de solutions afin de retrouver un équilibre satisfaisant entre leur rôle de parents et d’amants en améliorant leur mode de communication pour provoquer des échanges sains et constructifs. De plus, ils ont instauré comme habitude de se coucher plus tôt ensemble quelques fois par semaine et ils s’autorisent un souper par mois où ils vont au resto, pendant que les enfants restent chez leurs grands-parents. Enfin, ils ont décidé de réduire leurs dépenses afin qu’Alex diminue les heures travaillées pour donner un coup de main à la maison et participer à la routine du soir pour donner un répit à Jane, qui a pu reprendre la natation.

Ce n’est pas parce que vous avez vécu une situation similaire à ce qui est décrit ci-haut que vous devez consulter. Toutefois, si vous sentez que votre situation vous rend malheureux-se, qu’elle crée des conflits dans votre couple ou qu’elle vous préoccupe, ce sont des signes qu'il est possible que vous soyez prêt-e-s à consulter.

 

N’oubliez pas que vous êtes la meilleure personne pour connaître vos besoins et de la façon pour y répondre!

 

Sources :

Conseils de notre communauté:

Les premiers mois, on était tellement crevé qu’on se posait même pas la question. Cela ne nous a pas empeché de passer de bons moments ensemble en écoutant des séries pendant les boires/siestes. J’ai adoré que mon partenaire me respecte dans mon rythme. La communication c'est la clé de la sexualité ... même quand tu n'en a pas!