Site Web Portfolio Mannequin Classique Minimal Blanc Noir Clair (7).png

Des conseils pour nourrir vos bébés prématurés.

Selon Statistique Canada, « seulement 6,2 % de toutes les naissances simples étaient prématurées par rapport à plus de la moitié (55,6 %) des naissances vivantes multiples (jumeaux, triplés, etc.)». Avec la prématurité vient un plus grand risque d’instabilité cardiorespiratoire à la naissance, ce qui pourrait retarder le contact peau à peau avec la maman et conséquemment l’allaitement. C’est pour cette raison qu’il est recommandé d’exprimer le lait manuellement dès la première heure après l’accouchement afin de débuter l’allaitement. Cela peut représenter un défi pour plusieurs raisons: les bébés viennent de naître, souvent rapidement transférés aux soins intensifs, la maman peut être fatiguée et doit récupérer après un accouchement stressant. Mieux vaut donc se préparer en conséquence et s'informer au préalable!

À l’unité néonatale, on apprend aux parents la méthode surnommée pacing afin de donner le biberons aux prématurés. Pour toutes questions spécifiques relatives à l'expression du lait ou de la production, veuillez vous référez aux pages Allaitement et Tire-Allaitement. 

 

L'équipe de Mamans Pieuvres tient à remercier Amanda Camacho, infirmière clinicienne depuis 2010 aux soins intensifs néonataux à l’Hôpital de Montréal pour enfants. Amanda est consultante en lactation depuis 2019 après avoir complété sa formation de l’IBLCE (International Board of Lactation Consultant Examiners), certificat reconnu internationalement. Merci également à Alexandra Tremblay, infirmière clinicienne à l’unité néonatale du Centre hospitalier de Rimouski, QC.

Q&R SUR L'ALLAITEMENT DES PRÉMATURÉS

1-Puis-je mettre mes bébés prématurés au sein?

Il n’y a pas d’âge ou de poids pour commencer à mettre le bébé prématuré au sein. Chaque bébé est différent. On a besoin d’un bébé qui est stable au niveau respiratoire et cardiaque. Même un bébé qui a un léger support respiratoire (lunette nasale) peut être mis au sein.

On doit bien l’observer et on peut offrir le sein à chaque fois que le bébé est réveillé et qu’il démontre de l'intérêt, qu’il se lèche les lèvres ou qu’il met ses mains dans sa bouche. On peut toujours l’introduire au sein pour qu’il se familiarise avec l’environnement, même si cette tétée est non nutritive (comme téter une suce). Au début, on peut essayer une fois par jour à un moment où il sera éveillé et alerte. Si le bébé n’est pas prêt pour la mise au sein, s’il est trop petit, trop fatigué, trop endormi, qu’il n’a pas assez d’énergie, on ne peut pas le forcer à prendre le sein. Il faut le faire seulement quand il est prêt. Il faut y aller à son rythme et allaiter à la demande.

Il est possible de les encourager doucement à boire, mais il faut être patient. Le bébé prématuré va se développer et il prendra de la maturité au fil du temps. D’ici là, on peut continuer à faire l’expression de lait jusqu’à ce que le bébé tète efficacement au sein.

2- À quel moment l'allaitement de mes prématurés deviendra plus facile?

Il doit y avoir une coordination entre l’action de téter, d’avaler et de respirer. La plupart du temps, cette coordination se développe au niveau neurologique autour de 34 semaines gestationnelles d’âge réel. C’est pour cela qu’on attend ce moment avant de proposer des biberons au bébé. Il est important de savoir que l'allaitement sera plus adapté à la capacité du bébé prématuré dans sa phase de développement. C’est une façon plus douce d’introduire les boires oraux que lorsqu’on donne des biberons.

Au début, nous sommes en période d’apprentissage, tant pour la maman que les nourrissons (prématurés ou pas). Donc, souvent, il est plus facile d’allaiter un bébé à la fois, le temps de s’ajuster. Lorsque tout le monde est plus à l’aise, que les bébés deviennent plus indépendants à faire leur prise du sein avec moins de soutien, qu’ils sont capables d’avoir des tétées efficaces et nutritives, que la mère a besoin de juste une main pour chaque sein, qu’elle n’a pas de douleur lors des tétées, alors on peut allaiter deux bébés à la fois. 

3- Combien de temps peut durer un boire?

Il n’y a pas de temps fixe. Il faut plutôt observer le bébé. C’est en l’observant au sein qu’on va pouvoir dire si ses tétées ont été efficaces ou non. Pour savoir si les tétées sont efficaces ou non, et que notre bébé a bien bu, on regarde les indicateurs suivants:
 

  • Bébé est bien éveillé; 

  • Bonne prise du sein;

  • Tétées de façon rythmique;

  • Bruits et sons de déglutitions; 

  • Il ne s’est pas endormi.
     

Pour s’assurer de connaître la quantité de lait que le bébé a bu au sein, on pèse bébé AVANT et APRÈS l’avoir allaiter. Par moment, le bébé peut paraitre avoir bien bu, mais il se peut qu'il ne prenne pas assez de lait pour grandir. Donc, en pesant le bébé avant et après la mise au sein, il est possible de réajuster la quantité de lait via le gavage dépendamment de la quantité qu’il a bu réellement. 

4- L'allaitement est-elle plus demandante que de boire au biberon?

C’est une très bonne question! Il n’y a pas assez de données scientifiques confirmant que l’allaitement demande plus d’énergie au bébé que de le nourrir au biberon. Il faut aussi comprendre que le bébé peut ne pas être capable de prendre le sein juste parce qu’il n’a pas encore les capacités développementales pour le faire. C’est une question de temps! Il est suggéré que la mère passe le plus de temps possible avec son bébé et qu’elle fasse couler quelques gouttes de lait pour augmenter l’intérêt de son bébé pour le sein. 

5- Quelle est la meilleure position pour allaiter des prématurés?

Il faut trouver une position qui fonctionne bien pour vous et votre bébé. On a tous des corps et des seins de formes et de grandeur différentes. En général, les nouveau-nés (prématurés ou à terme) n’ont pas beaucoup de tonus et ont besoin de beaucoup de soutien lors d’une tétée. Il est important de trouver une position qui permettra une prise du sein optimale, tant pour la maman que pour le bébé. Souvent la madone inversée va être la plus utilisée pour les bébés prématurés. 

6- Mes bébés perdent-ils de la chaleur lorsqu'on les retirent de l'incubateur?

Si la transition se fait d’une bonne façon, le bébé ne perdra pas de chaleur. On doit ouvrir l’incubateur à la dernière minute et tout de suite prendre le bébé sur sa poitrine, tout en couvrant son dos. En fait, la chaleur du bébé va être mieux entretenue sur la poitrine de la maman que dans l’incubateur. 

 

Il ne faut pas hésiter à prendre son bébé même s’il dort dans l’incubateur, car il va avoir une meilleure qualité du sommeil sur le parent que dans l’incubateur. Ce sommeil réparateur permet une meilleure croissance du corps, du cerveau et un meilleur gain de poids. La méthode du kangourou (peau à peau) diminue les hormones de stress et les signes vitaux (la respiration et les battements cardiaques de bébé) vont être stabilisés. De plus, le corps va produire moins de cortisol qui est l’hormone du stress et cela va permettre d’augmenter l’efficacité du système immunitaire et donc de combattre de façon plus efficace les infections. En faisant le peau à peau, il va y avoir une transition à l’allaitement plus rapide et une meilleure production de lait en général.

7- Quelles sont vos recommandations en lien avec la téterelle?

La téterelle peut énormément aider les bébés prématurés. Elle stimule la sensation et le réflexe dans la bouche pour téter. Avec un biberon, il est possible que le bébé s’habitue à quelque chose de ferme, long, dur et qui coule vite. Au retour du sein, il trouvera bizarre d’avoir un mamelon mou qui prend plus de temps et d'énergie avant que le lait ne s’écoule. Donc, la téterelle est un bon outil pour faire la transition du biberon au sein si le bébé est en train de rejeter le sein. 

Selon les études, les bébés prématurés ont moins de gras dans les joues, moins de tonus dans le visage et dans la bouche, donc la téterelle va aider à créer une meilleure pression négative dans la bouche des bébés. Avec la téterelle, il faut continuer de tirer son lait pendant cette phase d’apprentissage du bébé au sein puisqu’il va avoir une diminution de la sensation et de la stimulation directe au sein à cause de la barrière entre le bébé et le sein. Idéalement, la téterelle sera sevrée quand le bébé développera sa capacité de téter au sein. 

8- Quels bébés sont éligibles à la banque de lait d'Héma-Québec?

Tous les bébés prématurés nés en bas de 34 semaines de gestation peuvent recevoir du lait maternel ou du lait pasteurisé de donneur de la banque de lait Héma-Québec en ce moment. Si les quantités de la banque diminuent, les critères changent et peuvent baisser à 32 semaines ou même moins.

Le désavantage du lait pasteurisé c’est que puisqu’il est pasteurisé, certaines de ses propriétés immunitaires sont diminuées. En plus, la plupart du temps ce sont des mamans qui ont eu des bébés à terme qui vont faire des dons de lait, donc c’est un lait qui n’est pas aussi adapté aux bébés prématurés. C’est le lait de la mère biologique qui a le plus de bénéfices pour le bébé. Si la mère a un bébé prématuré, son corps va produire du lait contenant plus de protéines, plus de gras et plus de facteurs immunitaires. C’est pourquoi il est très important pour des bébés prématurés d’avoir du lait de leur maman, s’il est possible pour la maman de le faire bien évidemment. 

9- Quelles sont les bienfaits du lait maternel pour les prématurés?

Sachant que les bébés prématurés sont plus à risque d’infections, comme celles de types nosocomiales (acquises lors de soins administrés dans un centre hospitalier), il est important de saisir les bienfaits majeurs du lait maternel.

Puisque les mères ont un système immunitaire mature et qu'elles resteront dans le même environnement que leurs bébés, elles pourront produire des anticorps contre plusieurs virus et bactéries fongiques qui se retrouvent autant à l’hôpital qu’à l’extérieur. Par l'entremise de leur lait, elles pourront transmettre ces précieux anticorps à leurs bébés (qui ont un système immunitaire immature). De cette manière, les bébés auront une protection dans leur environnement et courreront un moins grand risque d’infections et de complications.

 

Le lait maternel est donc un facteur important de protection. C’est pour cette raison qu’on dit régulièrement que le lait maternel n’est pas seulement un aliment, mais aussi un médicament pour les bébés prématurés.

Copie de Publication Instagram pour maquillage et beauté avec triangles en rose (7).png
 

Q&R SUR LES BIBERONS ET LES PRÉMATURÉS

1-Comment donner le biberon à des bébés prématurés?

Dans le cas des prématurés qui restent très souvent à l’hôpital, on introduit le biberon assez tôt afin d'accélérer les boires oraux dans le but de donner un congé rapidement aux bébés. Pour ce qui est de donner le biberon avec la méthode pacing, il est conseillé de le faire avec les bébés qui sont incapables de bien gérer la coordination «téter-avaler-respirer». Si on remarque que le bébé au biberon rejette du lait ou qu’il tousse, on fait du pacing pour qu’il soit capable de mieux gérer le boire.

 

La méthode pacing consiste à mettre le bébé en position latérale, où il pourra mieux contrôler le rythme auquel il va boire ainsi que la quantité de lait qui va s’écouler du biberon. Les risques d'étouffements ou de manquer d'air sont alors réduits. Le bébé placera ses jambes et ses bras en position foetale, comme dans le ventre de la mère. 

 

Pour ce qui est du biberon, il faut faire sortir le lait en inclinant la base de la bouteille vers le bas, tétine vers le haut. On laisse la tétine dans la bouche du bébé pendant qu’il reprend sa respiration. S’il continue à téter, il faut retirer la tétine de sa bouche pour éviter qu’il s'étouffe parce qu’il aura oublié de respirer. Ceci aura pour cause d'engendrer une baisse de saturation. Si on constate qu’après 3 à 5 succions, bébé ne prend pas de pause, on doit enlever la tétine pour lui laisser le temps de reprendre sa respiration. Ensuite, on replace le biberon à l’horizontale pour que le lait revienne dans la tétine.

2-Que faire si un de mes bébés s'endort pendant le boire?

  • Stimuler les bébés par des gestes comme leur frotter les pieds, les bras, chatouiller leur dos ou encore passer son doigt sur leur joue ou menton. Ces gestes peuvent stimuler les réflexes des points cardinaux.
     

  • Changer tout simplement de position quelques instants.
     

  • Déshabiller un peu les bébés en sortant une jambe de leur pyjama ou on peut aussi le laisser en couche avec une petite couverture pour qu'il soit bien éveillé, dépendamment de la température. Il arrive souvent que les bébés qui ont chaud tètent moins.
     

3- Combien de temps peut durer un boire?

En général, on recommande que le boire ne dépasse pas 30 minutes afin d'éviter les désaturations (le manque d’oxygène du bébé) et les bradycardie (ralentissement du rythme cardiaque). En effet, les boires trop longs peuvent épuiser le bébé. En revange, le temps minimal d’un boire devrait être d'au moins 10 minutes. Boire trop vite une grande quantité de lait peut amener bébé à faire du reflux, à avoir des maux de ventre ou des coliques en avalant trop d’air.

4- Quelle est la meilleure position pour les boires?

La position latérale est idéale dans les débuts pour les bébés prématurés puisque ceux-ci apprennent à téter. Lorsqu’ils deviennent plus habiles, vous pouvez adopter la position semi-assise afin de pouvoir les regarder dans les yeux.

5- Comment choisir la bonne tétine?

Il faut choisir le bon débit pour chaque bébé. Un débit trop rapide peut faire en sorte que le bébé s’étouffe ou crache. Le lait peut aussi s’écouler de la bouche du bébé et il peut s’agiter. À l’inverse, si le débit est trop lent, le bébé s'essouffle plus rapidement, il se fatigue et on peut aussi distinguer un bruit de succion. C’est donc important d’avoir le bon débit. Il existe aussi des tétines en silicone ou en caoutchouc: souvent le caoutchouc est moins résistant et demande moins d’effort pour le bébé ce qui peut l’aider à mieux boire.

6- Avez-vous des conseils pour les fameux reflux?

  • Changer la tétine pour une tétine à débit lent, cela fera en sorte que le lait va s’écouler moins vite.
     

  • Se procurer des biberons adaptés avec une valve anti-régurgitation et anti-colliques.
     

  • Donner le biberon de façon à ce que la tétine soit pleine de lait. Cela évite que bébé avale trop d'air et diminue les risques de régurgitations/vomissements.
     

  • Faire plusieurs rots à vos bébés pendant le boire.
     

  • Éviter de coucher les bébés sur le dos pendant le boire.
     

  • Éviter les activités immédiatement après le boire pour réduire les chances que le lait remonte.
     

  • Garder les bébés en position verticale pendant au moins 30 minutes suite au boire.
     

  • Surélever la tête du lit des bébés.

 

LIENS INTÉRESSANTS À CONSULTER:

Source: IBC

Source: Medela

Source: Préma-Québec

Sources :